Une vie culturelle et intellectuelle

Avec une moyenne de 1 000 événements par an, la Cité internationale vibre d’une activité culturelle sans pareil dans la capitale. Une vitalité qui doit beaucoup au dynamisme de ses 40 maisons et à l’engagement des résidents.

 

03/07/2015


par Alexandra BITMIGNON


Les manifestations artistiques et intellectuelles sont l’occasion de faire intervenir des personnalités extérieures, du monde universitaire, politique et médiatique et de faire vivre les valeurs de la Cité sur l’échange et la reconnaissance de la diversité et des différences de chacun.

Une vitrine culturelle

Avoir une résidence sur le campus est l’occasion, pour les pays présents, de promouvoir leur culture. En 2014, les maisons ont proposé une riche programmation faite de débats, d’expositions ou encore de concerts qui ont valorisé leur patrimoine culturel. La Maison du Mexique a par exemple proposé une exposition de René GARCIA, photographe et designer graphique sur des autoportraits de Frida KHALO, icône de l’art mexicain. En septembre, la Maison des Étudiants Suédois s’est demandé à quoi ressemblerait un monde sans frontières avec l’exposition Les drapeaux de l’artiste de Karin LEWIN. Leonardo GAUNA, artiste argentin, a dessiné, en temps réel, différentes illustrations sur les fenêtres de la Maison de l’Argentine, donnant ainsi un nouveau sens au paysage quotidien. La Maison de la Tunisie a présenté une exposition photographique d’Aude OSNOWYCZ Tunisians working girls qui montrait, à l’opposé de certaines représentations, la place de femmes dans la société tunisienne. À l’occasion du 150e anniversaire de l’établissement des relations bilatérales entre la Suisse et le Japon, deux artistes japonais Taïchi SUNAYAMA et Keïta MORI, ont investi les espaces de la Fondation Suisse avec des œuvres questionnant l’aléatoire, le hasard. Les initiatives sont également collectives et rassemblent les maisons. Chaque année, en octobre, un nombre croissant de maisons (13 en 2014) se réunissent pour offrir un festival de Jazz créatif et cosmopolite. Chaque maison propose un programme avec des musiciens en lien avec son pays.

Automnales-francophones

Cérémonie de clôture à la Fondation Biermans-Lapôtre.

Faire résonner la Francophonie
A l’initiative du Groupe des Ambassadeurs Francophones de France, la Cité internationale a proposé la première édition des Automnales francophones, le 8 octobre 2014. Il s’agissait de célébrer la diversité culturelle et artistique de la Francophonie dans différentes maisons à travers des concerts, expositions, rencontres littéraires. En mars 2014, la Semaine de la Francophonie a été fêtée par les mots, la plume et… l’estomac avec notamment une semaine de dégustation de spécialités francophones au restaurant universitaire.


Une activité universitaire de haut niveau

Toute l’année des rencontres de haut niveau sont proposées par la Cité et les maisons. Toutes les disciplines sont concernées : littérature, philosophie, sciences humaines, histoire… Destinées au grand public et animées par des personnalités, ces rencontres visent à aborder les domaines de la connaissance qui font débat aujourd’hui. En cette année de commémoration, les problématiques liées à la Grande Guerre ont été nombreuses. En coopération avec le Goethe-Institut, la Maison Heinrich HEINE organisait en février une Table-ronde sur l’ouvrage L’homme dans la guerre : Maurice GENEVOIX face à Ernst JÜNGER en présence de l’auteur Bernard MARIS qui évoque les perceptions croisées de la guerre par ces deux écrivains, que leur patriotisme oppose mais que la guerre rassemble. En mars, à l’occasion de la Journée internationale de la Femme, une table-ronde a traité de l’impact de la Guerre de 14 dans la vie des femmes et des changements qui en ont découlé des deux côtés de la frontière. Françoise THEBAUD, historienne et auteur de l’ouvrage Les Femmes au temps de la guerre de 14 participait à cette journée de réflexion. Les problématiques scientifiques sont également abordées. En mars, à l’occasion de la Semaine du cerveau, l’École des Neurosciences de Paris, en partenariat avec la Cité internationale, s’est penchée sur la question du mélange des sens dans notre cerveau. Les intervenants ont tenté d’expliquer « Comment naissent la couleur des sons et la mélodie des parfums »…

Encadre9

Meet&Tweet, 3 débats autour de l’égalité
La Cité internationale avec le soutien du groupe Mazars, propose un cycle de débats interactif : Meet&Tweet qui réunit des jeunes et des personnalités du monde économique et politique. En 2014, trois débats ont abordé le thème de l’égalité sous différents angles. En février, Najat VALLAUD-BELKACEM, alors ministre des Droits des Femmes et ancienne résidente est intervenue sur le thème de l’égalité hommes-femmes. Muriel de SAINTSAUVEUR, directrice de la Diversité du Groupe Mazars a débattu de la Parité et s’est intéressée au point de vue masculin Qu’en pensent les hommes ? Enfin, la troisième édition, a abordé le thème de l’égalité des chances dans l’éducation avec Najoua ARDUINI-ELATFANI et Abdelkrim BENAMAR du Club du XXIe siècle qui a pour mission de valoriser la diversité française.


Interroger le monde contemporain

Les questions de société et d’actualité sont également au cœur des débats et la Cité internationale accueille des manifestations qui portent sur les relations internationales contemporaines et les enjeux politiques propres aux pays représentés. Dans le cadre du Cercle d’entretiens sur la démocratie à la Maison des étudiants suédois, une discussion a eu lieu avec Jonas GUNNARSSON, membre de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, rapporteur pour la Commission sur l’égalité et la non-discrimination. La question abordée portait sur la prévention du racisme et de l’intolérance en Europe. En mars, la Maison de la Tunisie a organisé une Conférence-débat en partenariat avec l’Association des Chercheurs et Enseignants Tunisiens en France autour de la Constitution du 27 Janvier 2014. Les acquis et les défis de ce texte ont été discutés en présence de Salwa HAMROUNI, maître de conférence agrégée en Droit public à l’Université de Carthage. De son côté, la Maison du Maroc en partenariat avec l’Institut du Monde Arabe a proposé une conférence sur la réforme constitutionnelle du Maroc qui s’est tenue en octobre en présence d’Abdallah SAAF, ancien ministre de l’Éducation nationale et directeur du Centre marocain d’Études et de Recherches en Sciences Sociales (CERSS).

Encadre10-join-the-band_MG_0457-∏mathilde-delahaye

Créations de résidents
Le Théâtre a accompagné la réalisation de 10 projets de résidents dans le cadre du Fond pour les initiatives étudiantes (FIE). Il développe également des stages et des rencontres autour des formes contemporaines du spectacle vivant. Certaines actions renforcent le lien avec les résidents comme, entre autres, le projet musical Join the Band, mené par le saxophoniste Guillaume PERRET qui a regroupé 14 résidents-musiciens de différents pays. Ce groupe éphémère, utilisant le répertoire traditionnel de chaque musicien, a développé la fusion et l’improvisation. 6 séances dans les studios de musique ont permis l’arrangement des morceaux aboutissant à 2 concerts en plein air en juin, qui ont réuni une assemblée électrisée et enthousiaste.


Des espaces d’accueil

La Cité est également un lieu d’accueil pour des événements culturels et professionnels. Plus de 300 événements ont été accueillis en 2014, organisés par des structures universitaires, scientifiques, associatives, culturelles… Parmi eux le 13e colloque Interelles Réussir au féminin c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? ou encore Le monde selon 32 Jean-Marc FERRY : l’Europe en question. En septembre, c’est à la Cité internationale que s’est déroulé le lancement national du programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport – ERAMUS + – en pré- sence de 4 ministres : François REBSAMEN (Travail), Najat VALLAUD-BELKACEM (Éducation nationale et Enseignement supérieur), Geneviève FIORASO (Enseignement supérieur) et Patrick KANNER (Jeunesse et Sport). Les ministres ont pu témoigner de l’attachement de la France aux valeurs portées par ce programme de l’Union européenne, qualifié de « plus bel outil de la citoyenneté européenne » par Najat VALLAUD-BELKACEM.

Un théâtre au croisement des arts

Danseurs, comédiens, musiciens et plasticiens se sont produits au Théâtre de la Cité internationale à l’occasion de 20 spectacles et de 4 festivals, dans les 3 salles du théâtre et dans les maisons de la Cité. Citons quelques temps forts : la première édition du Festival de théâtre JT14 a permis de présenter dans 3 lieux parisiens dont le Théâtre de la Cité, dix propositions émanant de jeunes artistes tout juste sortis des écoles supérieures d’art dramatique. Piers FACCINI et ses invités ont donné 7 concerts dans les maisons en avril. L’année s’est terminée avec la création de Jeanne CANDEL et des 12 comédiens du collectif La vie brève, en fin de résidence.