Maison de l'Argentine


Histoire de la maison

Une Institution argentine à Paris

En 1909, un groupe d’universitaires de Buenos Aires a décidé de créer un réseau d’échanges entre l’Université de Paris et son homologue argentine. Cela s’est traduit par la création d’un Institut français à Buenos Aires et d’une Institution argentine à Paris. Ce dernier a vu le jour à la Cité internationale, sous le nom de Fondation Argentine. Une partie de la construction de la maison a été financée par le gouvernement argentin et l’autre grâceà l’industriel argentin d’origine allemand, Otto S. Bemberg. Elle a été inaugurée le 27 juin 1928 par le Président de la République française, Gaston DOUMERGUE.

Deux pavillons signés par trois architectes

La réalisation de la Fondation Argentine a été confiée à trois architectes, les français BETOURNE et FAGNEZ, et l’argentin Tito SAUBIDET. L’édifice a été scindé en deux pavillons séparés par une cour et réunis par une galerie couverte : un grand bâtiment comptant 50 chambres et un petit en abritant 25L’entrée, terminée par un portique de « style argentin », est entourée de quatre colonnes adossées à la façade, qui soutiennent un toit de tuiles espagnoles. Ce style d’architecture rappelle, dans sa forme et son expression, les anciennes maisons des fermes (« estancias ») de la pampa argentine.A l’intérieur, la résidence offre une ambiance chaleureuse. Malheureusement, les fresques signées Tito SAUBIDET, qui représentaient les vastes horizons de la pampa, n’existent plus.

Bon à savoir 
Initialement, le grand pavillon de la Fondation Argentine était occupé par les hommes et les couples mariés. Les femmes étaient logées dans le petit pavillon. Les pavillons ne sont devenus mixtes que lors de l’avènement de la démocratie, en 1983.