Une nouvelle Maison de l’Inde à la Cité


21/11/2013


La maison accueille ses nouveaux résidents depuis le 4 novembre 2013

La nouvelle résidence de la Maison de l’Inde de la Cité internationale a ouvert ses portes à 47 résidents le 4 novembre 2013. Réalisée par Intégral Lipsky+Rollet architectes, avec M. Bikas C SANYAL, directeur de la Maison de l’Inde à la maîtrise d’ouvrage, assisté par VE Consulting, la nouvelle résidence a été entièrement financée par le gouvernement indien.

Le confort en « leitmotiv »

A chacun de ses sept étages, elle abrite des cuisines collectives garantes de sociabilité entre les résidents. Les 66 chambres individuelles et les 6 chambres doubles, toutes équipées de leurs propres douches et sanitaires, disposent de loggias individuelles, orientées au Sud et à l’Est. Parmi les plus grands à la Cité (19 m2 pour les chambres individuelles et presque 25 m2 pour les chambres doubles), les logements, équipés d’un mobilier dessiné par les architectes, sont éclairés naturellement par une grande baie vitrée positionnée juste au-dessus du bureau. Les chambres, peintes en rouge, bleu et violet selon leur disposition dans le bâtiment, sont pourvues de nombreux rangements intégrés. A l’intérieur de chaque cuisine, la référence à l’Inde est matérialisée par des peintures Warli, chacune d’elle illustrant une légende indienne.

Une construction en bois

Sur le plan structurel, les architectes ont pris le parti de construire en bois, en cherchant à minimiser au maximum l’impact au sol du bâtiment pour laisser la place au paysage ; ils ont donc apprécié de pouvoir utiliser l’évolution de la réglementation en bois sur les hauteurs. Ainsi le bâtiment s’élève pour la première fois en France sur 7 étages. De plus, on rappellera que l’usage de la structure en bois lamellé-collé présente de nombreux avantages : préfabrication en usine de panneaux de longue portée, montage rapide sur le chantier, épaisseur de l’isolation réduite, bonne résistance au feu, etc. Des panneaux solaires en toiture assurent 35 % de la production d’eau chaude sanitaire. Avant la Maison de l’Inde, seule la Maison des Arts et Métiers avait bénéficié d’une extension d’une telle ampleur, accueillant un second bâtiment onze ans après le premier. Rappelons que ce nouveau bâtiment est la première construction à la Cité internationale depuis 45 ans. Cette nouvelle résidence est aussi le symbole d’une nouvelle phase de développement dans les années à venir.