Le groupement Fortier sera maître d’œuvre du projet d’aménagement de la Cité

29/08/2014


par Aurélien Barbin



La Cité internationale s’apprête à écrire une nouvelle page de sa riche histoire.
En effet, la création d’ici à 2020 de près de 1 800 nouveaux logements étudiants et chercheurs – soit 10 nouvelles Maisons – fera de la Cité internationale un campus exemplaire à l’international sur le plan de la vie étudiante mais également sur le plan urbain.


L’équipe Bruno Fortier / TN+ a été désignée maître d’œuvre de ce vaste projet d’aménagement.
Principale mission des équipes de Bruno Fortier : rendre constructibles les parcelles destinées à l’édification de 10 nouvelles maisons. Mais l’ambition du projet d’aménagement va également au-delà, en cherchant à maintenir, voire à amplifier ce qui fait la spécificité du site : permettre aux étudiants et chercheurs hébergés à la Cité, mais aussi aux parisiens et visiteurs occasionnels, de bénéficier de lieux propices au travail et aux rencontres, dans un cadre paysager et architectural d’exception, à la hauteur du prestige de Paris.


L’équipe rassemblée autour de Bruno Fortier, architecte-urbaniste mandataire et TN Plus/Bruno Tanant, paysagiste, est composée des bureaux d’études BERIM, C&E ingénierie, ITAC acousticien, du concepteur lumières Light Cibles/Louis Clair et de l’écologue Raphaël Zumbiehl/ZOOM.

 

Calendrier
Le dépôt du dossier de permis d’aménager est prévu début 2015. Les travaux pourront démarrer dès l’obtention du permis d’aménager, au terme d’un an d’instruction soit début 2016. 
Ils se dérouleront en deux phases :
– les travaux prévus en première phase (2016-2018), portent principalement sur la viabilisation des parcelles constructibles, la modernisation des équipements sportifs et l’amélioration des liaisons entre les parties est et ouest de la Cité.
– Les travaux prévus en seconde phase (2019-2020) permettront quant à eux l’amplification et la requalification du parc.

 

Les grandes orientations du groupement Bruno Fortier / TN+ :

  • Le projet comme drapeau : les caractéristiques de chaque secteur du parc (les jardins du monde, le grand mail et le grand parc qui enserre la pelouse centrale seront mises en valeur par des propositions à grande échelle renforçant, à travers la notion de « foret urbaine », l’impact et les qualités de la Cité internationale dans le Grand Paris.
  • Les strates, support de biodiversité : les différentes strates végétales seront renforcées afin de favoriser la biodiversité. 
  • Le corridor écologique : la fonction de corridor écologique du parc sera renforcée tant d’Est en Ouest que du Nord au Sud entre le parc Montsouris, la promenade des aqueducs et la promenade (une partie réalisée et l’autre en cours de réalisation) le long des berges de l’A6 sur le territoire des villes de Gentilly et d’Arcueil.
  • Au sud, la grande rive : le parc sera protégé des nuisances du boulevard périphérique par un dispositif paysager qui dessinera une grande rive le long du boulevard périphérique.
  • D’autres orientations permettront de mettre en valeur la frange sud du parc : les pignons des résidences donnant sur le boulevard périphérique seront traités comme des « tableaux » afin de faire des nouvelles maisons une véritable composition d’ensemble, exprimant l’identité de la Cité. Le dispositif de protection paysagère vis-à-vis du boulevard périphérique prendra la forme d’un talus conçu comme un « ruban arboré » qui se glisse sous les maisons et recouvre les espaces communs des maisons.

 

La consultation en chiffres
• 44 candidatures reçues
• 6 candidats admis à remettre une offre
• Une dotation de 22 M€ au titre du Plan Campus pour mener à bien la première phase de l’opération d’aménagement
• 10 nouvelles maisons
• 1 800 nouveaux logements soit une augmentation de la capacité d’accueil de la Cité internationale de 30%