Maison du Liban


Histoire de la maison

Une maison née grâce à l’Association culturelle Franco-Libanaise

Première libanaise titulaire d’un doctorat en Sorbonne, Victoria KHOUZAMI fonda en 1948 l’Association culturelle franco-libanaise (ACFL). Sa vocation : promouvoir la construction dans le parc la CitĂ© internationale d’un pavillon destinĂ© Ă  accueillir une centaine d’Ă©tudiants libanais de haut niveau. L’association obtint en 1959 l’aide financière du gouvernement libanais pour construire la maison et sollicita des fonds privĂ©s pour en financer le mobilier. Le 24 janvier 1961, la première pierre du bâtiment fut posĂ©e.

Bon Ă  savoir
La Fondation GULBENKIAN a contribué financièrement à la création de la Maison du Liban.

Un lieu de dialogue

La conception de la Maison du Liban a Ă©tĂ© confiĂ©e aux architectes Jean VERNON et Bruno PHILIPPE. Ils ont imaginĂ© un bâtiment moderne composĂ© de deux ailes, qui – comme ce fut le cas de nombreuses maisons Ă  la CitĂ© internationale avant mai 1968 – permettaient de sĂ©parer les Ă©tudiants des Ă©tudiantes. Les deux ailes sont reliĂ©es entre elles par un hall vitrĂ© donnant sur un patio oĂą trĂ´ne un cèdre, symbole du Liban. Le 8 mai 1965, Charles HELOU, PrĂ©sident de la RĂ©publique libanaise, inaugura le bâtiment. Ce dernier, qui compte 136 logements, a pris le nom de Maison du Liban en 1969. Grâce Ă  l’action de l’Association culturelle Franco-Libanaise, la guerre civile qui a dĂ©chirĂ© le pays Ă  partir des annĂ©es 1970 n’a pas affectĂ© la cohĂ©sion de la Maison : elle est restĂ©e un lieu de dialogue.

Bon Ă  savoir
Jean VERNON et Bruno PHILIPPE ont également participé à la construction de la Résidence Lucien Paye et de la Maison du Maroc.