Maison de l'Île de France


La gouvernance

Francesco TORRISI Directeur

Francesco TORRISI
Directeur

Son parcours

Ingénieur-agronome en sciences forestières et de l’environnement, Docteur en économie agricole et ressources territoriales et Expert indépendant dans les domaines agricole, forestier et environnemental : l’écologie et le développement durable sont au cœur de son identité professionnelle.

Sa vision de la Cité internationale

Une Cité ancrée dans ses origines : brasser les cultures, favoriser les échanges entre les nations, par la création des Maisons de pays et par le partage du quotidien et des activités culturelles, sociales et intellectuelles.

Une Cité tournée vers l’avenir : le respect du monde, de ses peuples dans leur diversité et de son territoire dans sa fragilité. La Saison 3 de la Cité est plus que de nouveaux logements, l’amélioration du cadre de vie et l’amplification du parc, c’est l’immersion de la Cité dans un futur respectueux de l’environnement.

Son coup de coeur

Des étudiants et chercheurs habitant dans une Maison pourvue du label Haute Qualité Environnementale, pouvant ainsi contribuer à renverser la culture de la consommation et de la croissance en tant que fin en soi, dans un contexte d’échanges multiculturels.

Sa citation préférée

« La société de cet homme donnait la paix »

Jean Giono (L’homme qui plantait des arbres, 1953)

 

Jean-Marc SAUVÉ Président de la Cité internationale universitaire de Paris

Jean-Marc SAUVÉ
Président de la Cité internationale universitaire de Paris

Son parcours

Né en 1949, diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris, titulaire d’une maîtrise d’économie et ancien élève de l’Ecole nationale d’administration (1975-1977), Jean-Marc Sauvé entre comme auditeur au Conseil d’État en 1977.

Conseiller technique dans les cabinets de Maurice Faure et de Robert Badinter, ministres de la justice, de 1981 à 1983, il occupe les postes de directeur de l’administration générale et de l’équipement au ministère de la justice de 1983 à 1988, puis de directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’intérieur de 1988 à 1994, date à laquelle il est nommé préfet de l’Aisne.

Maître des requêtes au Conseil d’Etat en 1983, il devient conseiller d’Etat et secrétaire général du Gouvernement en 1995. Depuis le 3 octobre 2006, il est vice-président du Conseil d’Etat. De 2006 à 2013, il préside la Commission pour la transparence financière de la vie politique.

Jean-Marc Sauvé est Honorary Bencher of the Middle Temple. Il est aussi président du conseil d’administration de l’Ecole nationale d’administration depuis 2006 et membre du conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques depuis 2007. Il a publié de nombreux articles et donné des conférences sur des questions de droit public, de droit européen et sur les relations entre le droit national et le droit européen. Il a participé à la rédaction de plusieurs rapports d’intérêt public, notamment sur la déontologie de la vie publique en 2010. Jean-Marc Sauvé est depuis sa mise en place en mars 2010 président du comité prévu par l’article 255 du Traité pour le fonctionnement de l’Union européenne qui donne un avis préalable à la nomination des juges et des avocats généraux de l’Union européenne.

La prise de fonction de Jean-Marc Sauvé intervient à une période de dynamisme et de fort développement de la Cité internationale. Tout en poursuivant son projet humaniste, elle augmente sa capacité d’accueil en créant 10 nouvelles maisons (1 800 nouveaux logements) et s’adapte aux attentes des étudiants internationaux du XXIe siècle en modernisant ses infrastructures et ses services. La Cité internationale se trouve confortée comme l’un des hauts lieux de la mobilité universitaire internationale avec une ambition forte : devenir un campus innovant de référence pour les étudiants et les chercheurs internationaux.