Francesco Torrisi

Interview du directeur de la Maison de l’Île-de-France

Parlez-nous de votre parcours et de votre arrivée à la Cité internationale.

Ingénieur des eaux et forêts, je suis aussi titulaire d’un Master 2 en Droit de l’environnement et d’un Doctorat en économie agricole et de l’environnement et fais partie de l’ordre professionnel des Ingénieurs agronomes et forestiers. J’ai exercé comme enseignant-chercheur à l’université de Florence et ensuite comme Directeur de l’organisation patronale des entrepreneurs de travaux agricoles et forestiers de Confindustria et comme membre du bureau de l’organisation européenne à Bruxelles. Le mariage avec Laure m’a conduit à Paris, où je travaille depuis en tant qu’expert indépendant dans le domaine environnemental et du développement territorial sur plusieurs pays comme la France, l’Italie, la Belgique et la Tunisie.

Selon vous qu’est ce qui fait de la Cité internationale un campus unique au monde ?

La Cité se fonde sur la diversité comme terrain d’entente. Cette application pratique du multilatéralisme dans le domaine de la formation universitaire s’est matérialisée dans une institution qui héberge des dizaines de pays engagés dans la promotion de la culture et dans l’hébergement des étudiants et chercheurs de toutes les origines et disciplines. La Cité est un accélérateur et un incubateur d’idées grâce à la confrontation et à l’échange et elle apparait ainsi comme une pépinière de talents.

En quoi habiter dans votre maison permet aux résidents d’avoir un autre regard sur le monde et est un tremplin pour leur avenir ?

Bâtiment ZEN (Zéro Energie Net), elle est le premier bâtiment d’habitation collective à énergie positive réalisée en France. Elle est le résultat d’une volonté de la Région Ile-de-France d’investir en faveur des énergies renouvelables et de l’autonomie énergétique, et permet de réaffirmer aussi les ambitions écologiques et d’innovation de la Ciup. Maison de référence pour les initiatives durables de toute la Cité, elle est le lieu de promotion et de rencontre pour tous les résidents actifs dans des projets de développement durable. Vivre à la MIDF, c’est une véritable application pratique quotidienne d’un modèle de développement durable et donne la possibilité d’être en relation avec des personnes partageant la même sensibilité.

Si vous deviez résumer la Cité internationale en un mot, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Tolérance : pratiquée quotidiennement par le brassage des résidents de différentes nationalités et de différentes disciplines dans les Maisons, la tolérance représente la base de la coexistence et donc d’un climat de paix et d’acceptation réciproque. En un mot, l’esprit des fondateurs.

LAURENCE MARION

Laurence Marion est déléguée générale de la fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris. Elle a été nommée le 11 juillet 2019 par une décision conjointe du président du conseil d’administration de la fondation nationale et du recteur de la région académique d’Île-de-France, recteur de l’académie de Paris, chancelier des universités de Paris et d’Île-de-France. 

En savoir plus