Maison des Industries Agricoles et Alimentaires


Histoire de la maison

MIAA
Une maison pour les élèves de l’École Nationale des Industries Agricoles et Alimentaires (ENSIA) devenue AgroParisTech depuis le 1er janvier 2007

Dans les années 1940, l’ENSIA eut besoin de loger ses élèves à Paris. Sous l’impulsion des élèves, des anciens et du directeur de l’école, plusieurs solutions furent expérimentées (Hôtel Univers de Paris, hôtel particulier à Courbevoie). Aucune ne donna satisfaction. Le Ministère de l’Agriculture finança finalement la construction d’une maison à la Cité internationale. Le projet fut signé le 12 mars 1954. L’Association Nationale de la Meunerie Française participa au financement d’une vingtaine de places.

Bon à savoir

La Maison ouvrit ses portes en janvier 1956 avec 128 lits dont 22 % seulement en chambres simples.

Un bâtiment sobre mais subtil

La Maison des Industries Agricoles et Alimentaires est signée des architectes Francis THIEULIN et Xavier de VIGAN. Disposant d’un budget serré, ils optèrent pour des volumes simples avec deux ailes qui s’articulent sur la verticale d’une cage d’escalier. Le rythme de la construction est souligné par la couleur : vert des gazons, horizontale rose du soubassement, masse verticale du même ton des escaliers. Le bâtiment ne présente aucune particularité architecturale si ce n’est son système de fondation par radier général adopté en raison de la médiocrité du sol. Malgré la volonté d’économie qui sous-tendait le projet, l’intérieur de la maison fut aussi soigné que l’extérieur. Aucune chambre n’est exposée au nord. Les architectes ont souhaité « réchauffer l’ambiance de la Maison. Le jaune franc des escaliers a pour but d’inviter à l’ascension, ce qui permet de reconnaître au passage les étages par la couleur rouge, bleu ou vert des sols de circulation. La personnalité de chaque chambre est donnée par les couleurs vives des murs. »

Bon à savoir

Une fresque rappelant le thème de l’industrie fut réalisée dans le hall de la maison par Henriette CACQUERAY et Chantal MOULIN qui épousèrent ensuite les architectes.

Le projet de rénovation-extension

3 4

 

 

 

Une éco-rénovation globale à caractère social intégrant les grands enjeux de développement durable pour permettre à la résidence MIAA de poursuivre ses missions d’accueil des étudiants et chercheurs étrangers d’AgroParisTech et de promotion des Industries Agroalimentaires.

Inaugurée en 1956 avec une capacité de 130 lits environ, la MIAA accueille aujourd’hui 95 étudiants. La bonne maintenance des locaux n’a pas empêché au bâti de ne plus répondre aux normes actuelles ce qui l’oblige à concevoir une rénovation complète. Le bâtiment comporte 5 niveaux pour une surface SHON de 3 000 m² et une emprise au sol de 635 m² sur un terrain de 2892 m². Le projet consiste en un réaménagement des plateaux et une surélévation de 2 étages de chambres avec extension latérale pour agrandir la surface des chambres. 2

Cette opération de densification au cœur du grand Paris permettra d’ajouter 1 400 m² de surface balayable et d’atteindre une capacité d’accueil de 183 résidents, indispensable à l’équilibre économique de la résidence à terme et au maintien des loyers à des niveaux accessibles y compris pour les résidents à faible revenus.

Bon à savoir
Le Maître d’ouvrage, également maître d’usage de la Maison, s’est formé à l’éco-rénovation et s’est entouré dès le début du projet d’une AMO, AILTER, d’ingénierie de développement durable sur le bâti et l’aménagement. L’équipe de Maîtrise d’œuvre, Méandre-etc, Atelier D et POUGET Consultants a été choisie pour leurs compétences et leur expertise dans le milieu de la construction et réhabilitation durable.

 

Une rénovation résolument inscrite dans la durabilité

Une approche globale pour un bâtiment exploitable pendant au moins vingt ans :
• Une démarche d’innovation (matériaux biosourcés, économies d’énergie et d’eau, aménagement des espaces)
• Pas d’électronique, pas de sur-mesure
• Des sanitaires partagés (1 pour 2 chambres)
• Une réflexion sur la valorisation des IAA

Une véritable « maison » pour les résidents :
• La conservation de l’âme de la maison
• Cuisine commune pour partager : repas, recettes, expériences…
• Chambres calmes et confortables

Une réhabilitation thermique exemplaire :
• Consommations énergétiques : passage de 358 à 98 kWhep/m²SU.an
• Emissions de gaz à effet de serre : passage de 56 à 10 CO²/m²SU.an
• Vers un bâtiment passif en réhabilitation

 

1
En savoir plus

• Budget travaux : 9,6 M€ HT
• Recherche de complément de financement pour la construction :
Fondation de 80 chambres sur 20 ans
Prix : 60 à 120 k€/chambre ou studio fondé
• Mécénat
• Subventions
• Recherche de financement immédiat pour les études de projet :
120 k€ pour l’Avant-projet sommaire (APS)
180 k€ l’Avant-projet détaillé (APD) + Dépôt permis de construire (PC)
• Avancement :
Esquisse réalisée avril 2013
Avant-projet sommaire (APS) : décembre 2014
Avant-projet détaillé (APD) : avril 2015
Dépôt permis de construire (PC) : juin 2015
• Fermeture pour travaux : prévue mars 2016
• Durée prévisionnelle des travaux : 16 mois
• Réouverture : été 2017

 

Nous recherchons des financeurs
Si vous êtes intéressés, contactez :
Camille MICHON 06 88 05 00 74
camille.michon@agroparistech.fr