Résidence André Honnorat


Histoire de la maison

L’ancien dispensaire de la Cité internationale

La Résidence André HONNORAT – du nom de l’un des pères fondateurs de la Cité internationale – a été financée grâce une donation faite par Louis DREYFUS en 1930. Elle a été bâtie en 1936, en même temps que la Maison Internationale. Elle a été conçue d’après des plans signés de Lucien BECHMANN, modifiés par LARSON. Elle abritait au départ le dispensaire de la Cité internationale.

Bon à savoir
Avec la Maison Internationale et le pavillon réservé à l’équipe chargée de l’administration du site, la Résidence André HONNORAT forme une entrée monumentale pour la Cité internationale.

Un bâtiment transformé en résidence d’accueil

Le dispensaire de la Cité internationale a été supprimé après la construction d’un grand hôpital de l’autre côté du boulevard JOURDAN, devenu aujourd’hui l’Institut Mutualiste Montsouris. Le bâtiment a alors été transformé en résidence pour loger des étudiants et chercheurs, ce qui a permis d’accroître de 90 lits la capacité d’accueil du site. La transformation a été faite suivant les plans de l’architecte GIRARD, ancien collaborateur de Lucien BECHMANN.

Le Centre International de Courts Séjours

Avec la Résidence Robert GARRIC, la Résidence André HONNORAT forme le Centre International de Court Séjours. Ce centre a pour mission de favoriser les rencontres et les échanges entre les résidents de toutes nationalités, origines, langues ou cultures. Il accueille des étudiants, enseignants et chercheurs pour des séjours durant de 3 jours à 10 mois. Les résidents sont accueillis après examen de leurs activités universitaires, de leurs motivations et de leurs revenus, en fonction des places disponibles.