Kangwoo YOON

Interview du directeur de la Maison de la Corée

Parlez-nous de votre parcours et de votre arrivée à la cité internationale.

Nommé en septembre 2021, j’ai été ravi d’être accueilli par une communauté soudée, chaleureuse et dévouée. Je n’ai pu que constater que la Cité internationale, dont j’admire la capacité à innover et à se relever après les différents confinements, a su retrouver le dynamisme qui la caractérise. C’est avec espoir que nous envisageons les mois à venir malgré la situation sanitaire, comme le confirme le lancement de plusieurs nouveaux projets (portail des résidents, …).

Selon vous qu’est ce qui fait de la Cité internationale un campus unique au monde ?

La Cité internationale est un microcosme international qui véhicule un message fort de tolérance et de vivre-ensemble. Rien qu’à la Maison de la Corée, 24 nationalités sont représentées pour l’année universitaire 2021-2022. A mon sens, c’est cette diversité des profils de résidents qui fait toute la force du campus.

 

En quoi habiter dans votre maison permet aux résidents d’avoir un autre regard sur le monde et est un tremplin pour leur avenir ?

A la fois grâce au dialogue entre résidents et aux évènements culturels que nous organisons au cours de l’année, la Maison de la Corée présente à ses résidents une véritable immersion dans la culture coréenne, ce qui est d’autant plus intéressant dans la mesure où la culture coréenne trouve de plus en plus d’amateurs en France. Bien au-delà d’un lieu de vie, la Maison de la Corée est donc un lieu unique de rencontres et d’échanges.

 

Si vous deviez résumer la Cité internationale en un mot, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Opportunité.

Pour son cadre unique, en pleine verdure au cœur de Paris, pour ses nombreuses installations (restaurants, bibliothèque, théâtre, complexes sportifs…) ou encore pour ses loyers défiant toute concurrence, vivre à la Cité internationale est un vrai privilège, une opportunité à ne pas manquer.

La Cité internationale est un lieu unique qui sert non seulement aux étudiants coréens, mais aussi à tous les jeunes du monde entier, à dialoguer, à échanger, et à se comprendre pour ainsi devenir des amis pour la vie.

Kangwoo Yoon

Dae Jong YOO, ambassadeur de la République de Corée en France et président de la fondation

Titulaire d’une licence en littérature française et en relations internationales de l’université de Séoul et diplômé de l’Ecole nationale d’administration (promotion René Char), Monsieur Yoo a occupé plusieurs fonctions au sein du ministère coréen des Affaires étrangères à partir de 1988: ministre adjoint de la Planification et de la Coordination, membre du Cabinet du vice ministre des Affaires étrangères, directeur de la direction des Ressources humaines (2003-2004) et de la direction des Nations Unies (2007-2008). Monsieur Yoo a été en poste à la Mission permanente de la République de Corée auprès de l’Office des Nations unies et des Organisations internationales à Genève (1997-1999), à l’ambassade de la République de Corée au Sénégal (2000-2001), à la Mission permanente de la République de Corée auprès des Nations Unies (2004-2006). Il devient ministre conseiller au sein de la mission permanente de la République de Corée auprès des Organisations internationales en 2010 à Vienne puis en 2012 auprès de l’ONU à New York. En 2016, Monsieur Yoo est nommé ambassadeur de la République de Corée en Serbie.