01/04/2022
Grand angle Alumni Enseignement supérieur Mobilité Paix Solidarité Maison des étudiants de la francophonie

Francophonie : visite de Laurence Marion en Roumanie

De droite à gauche : Horia Necula, recteur délégué de l'Université Politehnica de Bucarest, Sorin Cimpeanu, ministre roumain de l'Education, Laurence Marion, déléguée générale fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris, Laurence Auer, ambassadrice de France en Roumanie, Mihnea Costoiu, recteur de l'Université Politehnica de Bucarest, Oana Besnea, responsable alumni de la Cité internationale universitaire de Paris ©Institut Français de Bucarest
VOIR LES PHOTOS
De droite à gauche : Horia Necula, recteur délégué de l'Université Politehnica de Bucarest, Sorin Cimpeanu, ministre roumain de l'Education, Laurence Marion, déléguée générale fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris, Laurence Auer, ambassadrice de France en Roumanie, Mihnea Costoiu, recteur de l'Université Politehnica de Bucarest, Oana Besnea, responsable alumni de la Cité internationale universitaire de Paris ©Institut Français de Bucarest
Table ronde « Les enjeux de l’accueil des étudiants et chercheurs réfugiés au regard de la crise en Ukraine »
Maquette de la future Maison de la Francophonie de Roumanie
Visite du chantier de la future Maison de la Francophonie de Roumanie sur le campus Regie de l'université Politehnica de Bucarest
Lancement du réseau Cité Alumni Roumanie, discours de Jean-Marc Sauvé, président de la fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris
Remise d'une médaille d'honneur de la Cité internationale à Dinu Flamand, alumnus de la Cité internationale, poète, journaliste et diplomate roumain ©Institut Français de Bucarest
Laurence Marion, déléguée générale de la Cité internationale, en présence de Laurence Auer, ambassadrice de France en Roumanie, du personnel de l'Institut français de Bucarest et d'alumni roumains ou vivant en Roumanie de la Cité internationale ©Institut Français de Bucarest

Laurence Marion, déléguée générale de la fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris, s’est rendue à Bucarest en Roumanie le 18 mars dernier, dans le cadre d’événements organisées par l’ambassade de France à l’occasion de la Semaine de la langue française et de la Francophonie.

L’accueil des étudiants et chercheurs réfugiés au regard de la guerre en Ukraine

L’actualité internationale liée à la guerre en Ukraine a fait l’objet d’une table ronde au rectorat de l’Université Politehnica de Bucarest. Elle a réuni des acteurs du monde académique roumain qui ont pu exposer les dispositifs mis en place pour accueillir les réfugiés ukrainiens dans les établissements d’enseignement supérieur : Mihnea Costoiu, recteur de l’université Politehnica de Bucarest, Viorel Scripcariu, recteur de l’université de Médecine et Pharmacie de Iaşi, Stefan Purici, vice-recteur de l’université de Suceava, Adrian Tanasescu, directeur adjoint AUF- ECO en charge du « Plan Ukraine AUF » et Julien Chiappone-Lucchesi, directeur de l’Institut français de Roumanie.

Cet échange a été l’occasion pour Laurence Marion d’aborder le rôle historique majeur joué par la Cité internationale dans l’accueil des populations étudiantes en besoin de refuge. A ce titre, elle a donné pour exemple l’accueil des étudiants et chercheurs arméniens au sein de la Maison de l’Arménie de la Cité internationale. Cette maison a permis de regrouper à Paris les jeunes représentants d’une nation dispersée dans le monde entier en raison du génocide de 1915 et de l’occupation par les Soviétiques en 1920. Une grande communauté d’intellectuels arméniens a depuis bénéficié de ce milieu propice à l’étude et à l’épanouissement offert par la Cité internationale, et nombre d’entre eux ont pu contribuer par la suite à la reconstruction de leur nation.

Laurence Marion a également rappelé les actions récentes engagées par la Cité internationale dans le contexte des conflits du XXIe siècle, à l’instar de l’accueil des étudiants et chercheurs réfugiés syriens, afghans, libanais et ukrainiens, à travers le Programme national d’accueil en urgence des scientifiques en exil (PAUSE), le programme « Résidents sans frontières » ou encore la maison virtuelle de l’Ukraine.

Vers un accord de jumelage entre la Maison des étudiants de la francophonie de la Cité internationale et la future Maison de la francophonie de Roumanie

Laurence Marion a pu échanger avec Sorin Cimpeanu, ministre roumain de l’Education, Mihnea Costoiu, recteur de l’université Politehnica de Bucarest et Adrian Tanasescu, directeur adjoint AUF- ECO en charge du « Plan Ukraine AUF » en vue d’un accord de jumelage entre la Maison de la Francophonie de Roumanie, dont la première pierre a été posée le 16 mars dernier par le président roumain, Klaus Iohannis, et la Maison des étudiants de la francophonie de la Cité internationale ouverte en janvier 2021 et dont la création avait été annoncée en mars 2018 par le président de la République, Emmanuel Macron.

Les deux maisons font objet d’un partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie. Elles accueillent les talents des pays francophones dans des espaces propices pour l’étude, la socialisation, l’organisation d’événements et de festivités. Ce jumelage permettrait aux deux maisons de lancer des actions communes autour de la francophonie et de multiplier les échanges entre leurs étudiants et chercheurs. Une visite du chantier de la future Maison de la Francophonie de Roumanie a été organisée. Cette maison, financée par l’université Politehnica de Bucarest, accueillera prochainement 340 étudiants et chercheurs des pays de la sphère francophone, sur son campus de Regie.

Enfin, des échanges ont eu lieu afin de développer des partenariats entre la Cité internationale et des universités roumaines. Ces partenariats permettraient à terme d’accueillir davantage d’étudiants et de chercheurs roumains sur le campus.

Une antenne du réseau Cité Alumni en Roumanie

Une antenne du réseau des anciens de la Cité internationale a été créée en Roumanie. Cette antenne est la première lancée à l’étranger. Une cérémonie s’est tenue à la résidence de l’ambassade de France à Bucarest, à l’invitation de l’ambassadrice de France, Laurence Auer et en présence du ministre roumain de l’Education, Sorin Cimpeanu.

Dans son discours adressé aux 40 alumni présents, Laurence Marion a rappelé que cette antenne aura pour objectif de fédérer les alumni roumains ou vivant en Roumanie autour des valeurs de la Cité internationale. Elle permettra à ces derniers de s’engager de manière concrète dans les projets qui font vivre la Cité internationale et ses communautés de résidents et d’alumni.

La soirée a été l’occasion de mettre à l’honneur Dinu Flamand, alumnus de la Maison du Portugal-André de Gouveia et de la Fondation Deutsch de la Meurthe qui, à travers ses engagements diplomatiques, journalistiques et littéraires, a oeuvré et continue à oeuvrer en faveur de la démocratie, de la promotion de la francophonie et de la littérature. En lui remettant une médaille de la Cité internationale, Laurence Marion a souhaité que Dinu Flamand devienne l’ambassadeur de ce réseau roumain, formant ainsi le voeu que cette commaunuté devienne l’une des plus actives, tout en continuant à faire rayonner la langue française et l’esprit de la Cité internationale hors les murs.

Partager