Concrétisation d’une Maison d’Egypte

Le président de la République, Emmanuel Macron, avait annoncé en 2017 la création d’une maison d’Egypte dans le cadre du renforcement de la coopération universitaire entre la France et l’Egypte. Ce projet s’est concrétisé avec la pose de la première pierre le 9 décembre 2020.

L’Egypte, 3e pays à rejoindre Cité 2025

La République Arabe d’Egypte est le troisième pays à s’engager dans le projet Cité 2025 après la République de Corée et la République populaire de Chine. Le 12 octobre 2017, Khaled Abdel Ghaffar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique égyptien et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation, avaient exprimé leur souhait de renforcer la coopération universitaire entre l’Egypte et la France. La construction de la Maison d’Egypte à la Cité internationale est un engagement majeur de la République Arabe d’Egypte en faveur de cet objectif. Elle constituera le point d’appui du rayonnement universitaire et culturel de l’Egypte en Île-de-France. Elle permettra également de diffuser la culture égyptienne auprès du public parisien grâce à une salle polyvalente qui accueillera des manifestations culturelles, universitaire et artistiques. Pour sa réalisation, la chancellerie des Universités de Paris a mis un terrain de 1915 m2 à la disposition de la République Arabe d’Egypte. Cette dernière fera donation du bâtiment aux Universités de Paris dès l’achèvement de l’ouvrage, comme c’est le cas pour toutes les maisons de la Cité internationale.

Une architecture ambitieuse au carrefour des cultures du monde

Entièrement financé par l’Egypte, le bâtiment est conçu par les agences Sam Architecture et Dar Arafa Architecture. Il comportera 185 chambres, 7 studios et 3 appartements T2. Les chambres seront équipées de sanitaires mais conformément à la tradition de la Cité internationale, la restauration se fera dans les 8 cuisines d’étage. L’ensemble sera complété par un foyer pour les étudiants, deux salles d’études, une salle de sport, deux studios de musique et une salle polyvalente de 200 places. Un solarium aménagé au dernier étage complètera ces espaces collectifs propices aux échanges.

En favorisant les échanges internationaux, la Cité internationale joue un rôle historique dans la promotion de la paix entre les peuples. L’Égypte a souhaité contribuer à cet effort noble et ambitieux en rejoignant les Fondations existantes. La Maison d’Égypte, projet actuellement en pleine avancée, témoigne de la coopération fructueuse entre la France et l’Égypte et des relations d’amitié ancestrales  qui lient nos deux pays. 

Ehab Badawy, ambassadeur d’Égypte en France
Travaux en cours

Le chantier de la Maison d’Egypte est en cours. Les travaux de gros œuvre vont prochainement commencer et la maison accueillera ses premiers résidents en septembre 2023.

Un lien entre l’Egypte et la France

À travers son architecture, le bâtiment crée un lien entre l’Égypte et la France. La façade en béton ocre s’inscrit dans l’esprit minéral et monolithique des constructions égyptiennes. Elle est gravée d’anciens textes égyptiens, traitant de la quête du savoir.

Un atrium source de lumière

La vie collective de la résidence et l’accès aux chambres s’organisent autour d’un atrium baigné de lumière naturelle. Un jardin intérieur, paré d’une végétation égyptienne, dialogue avec le jardin extérieur, aménagé autour d’un hêtre pourpre.

Un grand projet urbain et paysager

La Cité internationale n’avait pas connu d’accroissement de sa capacité d’accueil depuis la construction de la Maison de l’Iran en 1969. Cité 2025 repose sur un projet d’aménagement ambitieux qui au-delà de la construction de 10 nouvelles maisons permet à la Cité internationale de voir son parc requalifié et agrandit.

Découvrez un patrimoine exceptionnel

Vous souhaitez en savoir plus sur ce patrimoine de la Cité internationale ? Notre Centre de valorisation du patrimoine propose des visites guidées et un espace d’exposition permanent. Il propose toute l’année au public des événements pour découvrir l’évolution urbaine, architecturale, paysagère ou encore artistique de ce site unique au monde.