Pose de la première pierre de la Maison de la Corée à la Cité par Madame PARK Geun-Hye, Présidente de la République de Corée

Jeudi 2 juin 2016, Madame PARK Geun-Hye, Présidente de la République de Corée, a posé la première pierre de la Maison de la Corée. Il s’agit de la première maison de pays construite depuis 1969 à la Cité.


par Oana Besnea


De droite à gauche : Marcel POCHARD, Président de la Cité internationale; PARK Geun-hye, Présidente de la République de Corée; Pascale BOISTARD, Ministre représentant l'État français; Fabien OPPERMANN, Directeur du Collège néerlandais

 

L’événement a eu lieu dans le Salon Honnorat en présence de PARK Geun-hye, présidente de la République de Corée, Pascale BOISTARD, Ministre représentant l’État français, François WEIL, recteur de la région académique Île-de-France, recteur de l’académie de Paris, chancelier des universités, Marcel POCHARD, Président de la Cité internationale universitaire de Paris et Carine CAMBY, Déléguée générale de la Cité internationale universitaire de Paris.

 

Ont également été présents M. LEE Joon-sik, Vice-premier ministre coréen et Ministre de l’Éducation, M. YUN Byung-se, Ministre coréen des Affaires Étrangères ainsi que M. JOO Hyung-hwan, Ministre coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie.

 

« Les étudiants coréens y trouveront l’opportunité de partager la vie d’une communauté d’étudiants et de chercheurs de 140 nationalités différentes… »

Dans son allocution d’ouverture, le Président Marcel Pochard a remercié la Présidente de la Corée du Sud pour la décision de construire cette maison : « Nous nous réjouissons que bientôt la Maison de la Corée fasse rayonner cette culture et la langue coréenne sur notre campus et participe ainsi de la magie de la Cité, véritable monde en modèle réduit. »

 

Le Président Marcel Pochard a également rappelé les particularités qui font de la Cité internationale un campus d’exception : « Les étudiants coréens y trouveront, outre l’accès privilégié à un enseignement supérieur et de recherche d’excellence, l’opportunité de partager la vie d’une communauté d’étudiants et de chercheurs de 140 nationalités différentes, la plus internationale, interdisciplinaire et chaleureuse qui puisse se concevoir et ils pourront participer de l’utopie à l’origine de la Cité, de rapprochement entre les peuples et de construction d’un monde de paix. »

 

La Secrétaire d’État Pascale Boistard a, quant à elle, rappelé le contexte dans lequel s’inscrit la construction de cette maison : « L’année France-Corée valorise toute la richesse et diversité des échanges entre nos deux nations, des relations résolument tournées vers l’avenir que nous souhaitons intensifier et densifier. La construction de la Maison de la Corée sur ce site prestigieux et internationalement reconnu qu’est la Cité internationale s’inscrit dans cette volonté. »

 

« La Maison de la Corée deviendra le symbole de nos relations d’amitié et de coopération… »

La Présidente de la République de Corée a assuré du plein soutien du gouvernement coréen pour la réalisation de la maison : « J’ai toujours soutenu activement le projet de la construction de la Maison de la Corée et je me réjouis qu’à l’occasion du 130e anniversaire des relations diplomatiques entre la Corée et la France nous effectuons le tout premier pas vers sa construction. Je suis persuadée que la future Maison de la Corée sera un lieu important, qui servira non seulement aux étudiants coréens, mais aussi à tous les jeunes du monde entier à échanger, à communiquer entre eux, à se comprendre pour ainsi devenir des amis pour la vie. La Maison de la Corée, dont la première pierre sera posée aujourd’hui, deviendra le symbole de nos relations d’amitié et de coopération, en les consolidant encore davantage, puisqu’elle sera au fondement de nos échanges via l’éducation. »

 

La Corée du Sud, premier nouveau pays à rejoindre la Cité depuis 1969

Cette résidence est financée à 50% par le Ministère de l’Education coréen et à 50% par la Fondation Coréenne chargée du logement étudiant (KFPP). Cette maison dont la conception a été confiée à l’équipe d’architectes franco-coréenne Ga.a architects et Canale 3 comportera 250 chambres (262 lits) et sera livrée en 2017. La construction sera effectuée par l’entreprise Eiffage. La Corée du Sud devient ainsi le premier nouveau pays depuis 1969 à rejoindre la Cité internationale universitaire de Paris et les 25 pays déjà présents.

 

La France, qui est le 3e pays d’accueil des étudiants étrangers dans le monde, a accueilli 1 890 étudiants Sud-coréens en 2015 (classement de l’UNESCO 2014). Par ce projet de construction, la France et la Corée affirment leur volonté commune de promouvoir la coopération universitaire et culturelle entre les deux pays en développant l’accueil d’étudiants et de chercheurs coréens à Paris.

 

Téléchargez le Communiqué de presse (Pdf)