Maison de la Tunisie


Histoire de la maison

Un projet né en 1947

Un projet né en 1947, alors que la Tunisie était encore sous protectorat français, la Cité internationale évoqua pour la première fois avec le Ministre de l’Instruction publique tunisien la création d’une maison de la Tunisie. La maison ouvrit ses portes six ans plus tard, en 1953. L’acte de donation fut signé par le Bey de Tunis, en présence du Président de la République française.

Bon Ă  savoir
Après l’indépendance de la  Tunisie en 1956, son Président, Habib BOURGUIBA, ancien résident de la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE, confia à un directeur d’origine tunisienne la direction de la maison.

Une architecture typique des années 1950

La Maison de la Tunisie est une œuvre de l’architecte Jean Sebag. Elle est composée de deux ailes placées en équerre, dans le style caractéristique des années 1950. Lorsque la résidence ouvrit ses portes, elle se distinguait par la qualité de son équipement intérieur et de son mobilier, signés Charlotte PERRIAND, Jean PROUVE, Alain RICHARD, Marcel GASCOIN et Pierre FAUCHEUX. Le peintre Sonia DELAUNAY avait même participé à la création des rideaux du grand salon !

Une maison rénovée

A l’origine, la Maison de la Tunisie comptait 126 chambres, auxquelles s’ajoutaient des espaces communs installés au rez-de-chaussée. Mais ceux-ci ont été réduits à la fin des années 1970, afin de laisser place à des chambres supplémentaires. L’objectif était d’augmenter la capacité d’accueil de la maison. Pour la même raison, l’aile sud de la résidence a été étendue dans les années 1980, portant le nombre total de logements à 199. En 2006, l’État tunisien a décidé de réhabiliter entièrement la maison en restituant des espaces communs et en installant des sanitaires individuels dans les chambres. La Maison est désormais réouverte.

Bon Ă  savoir
Le projet de rénovation de la Maison de la Tunisie a été confié à l’architecte tunisien Karim BERRACHED.