Maison des Étudiants de l’Asie du Sud-est


Histoire de la maison

L’ancienne  « Maison de l’Indochine »

En 1930, une Maison de l’Indochine a ouvert ses portes à la Cité internationale. Elle avait été créée à l’initiative d’un comité composé en majorité d’industriels français installés en Asie du Sud-Est. Fruit de l’esprit paternaliste de la France coloniale de l’époque, elle devait présenter pour ses jeunes résidents venus d’Asie du Sud-Est une synthèse entre les lumières de la métropole et la tradition annamite.

Un bâtiment au style asiatique

Deux architectes, Pierre MARTIN et Maurice VIEU, ont conçu le bâtiment, qui abritait à l’origine 100 chambres. Ils se sont inspirés de la tradition architecturale indochinoise, comme le montrent les larges débords des toitures ou encore les angles des toits relevés en « bec de tourterelle ». Le décor intérieur est également d’inspiration orientale. La rampe d’escalier a par exemple été conçue sur un motif du Palais impérial de Hué. La maison a été dotée d’un jardin central.

Bon à savoir
Une chambre historique de la maison a récemment été reconstituée et une fresque restaurée du peintre vietnamien LÊ PHÔ est  installée dans le hall d’accueil de la maison.

Une maison récemment restaurée

L’édifice a pris le nom Maison des Étudiants de l’Asie du Sud-Est en janvier 1972. En 1998, les toits et les façades ont été restaurés. Puis, en 2007, ce fut le tour des espaces intérieurs. Les travaux ont permis d’augmenter la capacité d’accueil et d’améliorer le confort des résidents. Toutes les chambres ont ainsi été équipées de sanitaires et d’un nouveau mobilier conçu sur mesure.

Bon à savoir
Depuis 2008, à la suite d’une convention de partenariat signée avec la Cité internationale, la maison accueille les étudiants de ParisTech, qui rassemble douze grandes écoles françaises dans les domaines des sciences, de la technologie et du management.