Biographies des intervenants – UDP 2018

Biographies des intervenants

Retrouvez par ordre alphabétique le parcours de nos invités.

 Serge Abiteboul

Informaticien, directeur de recherche à l’Institut national de recherche en informatique et automatique (INRIA), il est également chercheur à l’ENS Paris et romancier. Sa recherche porte principalement sur la gestion d’information, notamment sur le Web. Il milite pour l’enseignement de l’informatique à l’école dès le plus jeune âge et pour la reconquête par les internautes de leurs données personnelles.

 

Yara ABOU KHALIL

Pharmacien et étudiante en première année de thèse en génétique (Inserm U1148), thèse en cotutelle entre l’Université Paris Diderot et l’Université Saint Joseph (Liban).

Layth AL AHMAD

Ingénieur chimique et doctorant contractuel au Commissariat à l’énergie nucléaire (CEA), en ingénierie chimique nucléaire à Paris, il est le président du Comité des résidents de la Maison du Liban.

 

Hicham AL AYOUBI

Doctorant contractuel à l’Université Panthéon-Assas, en droit international public, il est membre du Comité des résidents de la Maison du Liban.

Mona BARAKE

Économiste et doctorante en économie à l’Université Sorbonne-Paris, elle est membre du Comité des résidents de la Maison du Liban.

Angel Benitez Collante

Doctorant en santé publique, Sorbonne Universités-Paris Descartes et résident de la Fondation Argentine.

David Bernet

Journaliste et réalisateur suisse. Son documentaire Democracy a reçu le Deutscher Dokumentarfilmpreis en 2017 (Prix du meilleur documentaire).

Luca Bolognini

Président de l’Institut italien pour la protection de la vie privée et la valorisation des données personnelles depuis 2008, il est avocat au barreau de Rome et associé fondateur du cabinet ICT Legal Consulting (Milan, Rome, Bologne et Amsterdam). Il a enseigné, de 2010 à aujourd’hui, dans diverses universités comme Teramo, Cassino, Rome 2, Bologne, Genève, l’Ecole supérieure de l’administration publique et la LUISS Business School. Il est membre du Bureau de projets de l’Union européenne H2020 et est expert nommé à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur “Enhanced Access to Data: Reconciling the Risks and Benefits“. Il a publié de nombreux articles dans des quotidiens et des revues nationales et internationales (The Wall Street Journal, European Voice, Computer Law & Security Review, Diritto Economia e Tecnologie della Privacy, Il Sole 24 Ore) dans les domaines de la protection des données, du droit des nouvelles technologies et internet, du Big Data, du e-commerce, de la sécurité publique numérique, des contrôles à distance sur le travail et les télécommunications. Il est l’auteur et le directeur de nombreuses publications sur les données et les politiques de l’innovation.

Célia Boyer

Directrice exécutive de la Fondation la santé sur Internet (Health On the Net)

David Capitant

Professeur de droit public à l’Université Panthéon-Sorbonne, il est président de l’Université franco-allemande.

Francis Chateauraynaud

Sociologue, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), il dirige le groupe de sociologie pragmatique et réflexive. A l’origine du concept de lanceur d’alerte dans les années 1990, ses travaux portent sur les controverses environnementales et les conflits politiques. Aux Editions Pétra, il a publié, en 2011, Argumenter dans un champ de forces.

Charbel DAOU

Architecte et designer libanais, résidant à la Maison du Liban, il a intégré en 2016, un diplôme de spécialisation et d’approfondissement en urbanisme et en aménagement territoriale à l’ENSA Paris-Belleville. Issu d’un parcours académique et professionnel en lien avec le monde de l’art et de la création, il est également photographe amateur. Au travers de ses photos, il exprime sa créativité, son originalité et ses choix innovants de sujets.

Emiliano Delorenzi

Résident argentin à la Maison Heinrich Heine, il est étudiant en communication et sémiologie à l’Université Paris 7 Denis Diderot, dans un Master de l’UFR d’Études Anglophones portant sur la Culture Contemporaine et les Innovations Culturelles. Il fait partie du collectif latino-américain Æmergencia Crëativa qui prône le développement de l’Art émergent et la mise en place de collaborations internationales dans les domaines de l’audiovisuel, l’art contemporaine et la musique.

Antoine Deltour

Auditeur français, il est un lanceur d’alerte, principalement connu comme la source des documents du scandale Luxembourg Leaks. En 2008, il est embauché chez PricewaterhouseCoopers (PwC), au Luxembourg. En octobre 2010, il démissionne et emporte des documents confidentiels sur les rescrits fiscaux. Il témoigne devant la commission spéciale du Parlement européen, mise en place après le scandale.

Harlem Désir

Harlem Désir est représentant pour la liberté des medias de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) depuis le 18 juillet 2017. Secrétaire d’État en charge des Affaires européennes de 2014 à 2017, il a été membre du Parlement européen durant trois mandats de 1999 à 2014. Harlem Désir a été Vice-président du groupe socialiste du Parlement européen de 2004 à 2009 et Premier Secrétaire du Parti socialiste Français de 2012 à 2014. En octobre 1984, il a co-fondé SOS Racisme afin de lutter contre toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et de discrimination. Il a été Président de SOS Racisme France et de sa Fédération internationale qu’il a créé. En 1990, Harlem Désir a reçu le prix Olof Palme (Suède, 1990) et la Grand-croix de l’ordre du Phénix (Grèce,2016). Il est titulaire d’un baccalauréat en philosophie de l’Université de Paris I Sorbonne.

Dr Sarah El Féghaly

Diplômée, au Liban, en Chirurgie Dentaire et en Implantologie Oral, elle est actuellement en Master professionnel physiopathologie orale appliquée, spécialisation Parodontologie à l’Université Paris-Diderot.

Isabelle Falque-Pierrotin

Diplômée d’HEC, de l’ENA (promotion “Denis Diderot”) et de l’Institut Multimédia, elle a été auditeur, puis maître des requêtes au Conseil d’Etat, où elle a été chargée des relations avec la presse écrite et audiovisuelle. De 1993 à 1995, elle est directeur adjoint du cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie. Elle devient conseiller d’Etat en novembre 2001. Ancien président de la Commission interministérielle relative à internet en 1996, ancien expert auprès de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en 1997, ancien rapporteur général du rapport du Conseil d’Etat sur “Internet et les réseaux numériques” de 1997 à 1998, elle a été président du Conseil d’orientation et déléguée générale du Forum des droits sur l’internet de 2001 à 2010. Membre de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) au titre des personnalités qualifiées, elle a été élue vice-présidente de la commission en 2009 puis présidente en 2011. Elle a été désignée membre de la CNIL par le Conseil d’Etat le 30 janvier 2014 et réélue par les membres du collège Présidente le 4 février 2014. Le 27 février 2014, elle a été élue pour deux ans Présidente du G29, le groupe des CNIL européennes, et réélue en 2016 pour deux ans. En septembre 2017, elle a été élue présidente de la conférence mondiale des autorités de protection des données.

Antoine Garapon

Juriste et magistrat, il est docteur en droit et secrétaire général de l’Institut des hautes études sur la justice. Il est producteur de l’émission Les Discussions du soir sur France culture. Juriste et magistrat, il est docteur en droit et secrétaire général de l’Institut des hautes études sur la justice. Il est animateur de l’émission Matières à penser sur France culture.

María Griselda Gaiada

PhD en philosophie, Université Nationale de la Plata- Institut d’Etudes Avancées de Nantes et résidente de la Fondation Argentine.

Dr. Wolfgang Gründinger

Auteur du livre Alte Säcke Politik, désigné livre politique de l’année 2017 par la Friedrich-Ebert-Stiftung, il est membre du conseil d’administration de la Fondation Generationengerechtigkeit (« égalité intergénérationnelle »). Il travaille actuellement comme conseiller en transformation numérique, auprès du Bundesverband Digitale Wirtschaft à Berlin.

Nacira GUERROUDJI-SALVAN

Docteur en informatique et fondatrice du Cercle des femmes en Cyber Sécurité.

Lena Habrant

Résidente de la Maison Heinrich Heine, elle est actuellement étudiante en Master politiques publiques à Sciences Po Paris.

Melina Hüttner

Résidente allemande de la Maison Heinrich Heine, elle est en échange ERASMUS à l’Université Sorbonne Nouvelle. Elle a obtenu une licence en études théâtrales et sciences politiques à la Friedrich-Alexander Universität de Erlangen, une licence des arts du spectacle à la Concordia University de Montréal et un master d’études théâtrales transculturelles à l’Université de Leipzig. Elle s’intéresse à la danse moderne, aux performances artistiques et aux études de genre.

Antonio Iafano

Expert en sécurité, il est journaliste spécialisé dans les affaires internationales et le crime organisé. Diplômé en sciences d’investigation, il est titulaire d’une maîtrise en relations internationales et d’une maîtrise en sécurité de l’information. Au cours de sa carrière, il a travaillé pour l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, pour des groupes de réflexion, des entreprises et des ONG. Ses thèmes de recherche et de travail comprennent la criminalité transnationale, le renseignement et les affaires humanitaires. Il a passé les derniers mois en Europe de l’Est à travailler pour des médias internationaux et à étudier le croisement entre les fake news et la démocratie.

Alessio Iovine

Docteur en technologie de l’information, il est passionné par le numérique et la façon, dont il pourrait changer nos vies. Il est président du Comité des résidents de la Maison d’Italie.

Anna Keitemeier

Résidente de la Maison Heinrich Heine, elle est actuellement en Master en architecture et urbanisme à la TU Dortmund, en échange pour un an à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris la Villette. Auparavant étudiante en échange à l’Università degli studi di Firenze, Scuola di architettura en licence, Anna s’intéresse à l’échange interculturel à travers l’architecture et l’art.

Sophie Kwasny

Elle dirige l’Unité de protection des données du Conseil de l’Europe. Elle est responsable des travaux normatifs en matière de protection des données et de respect de la vie privée, notamment au regard des nouvelles technologies et de l’internet. Elle est diplômée en droit et travaille au Conseil de l’Europe depuis près de vingt ans, ayant traité des sujets aussi divers et variés que les réformes pénitentiaires, les assurances médicales et sociales, l’indépendance des systèmes judiciaires ou bien encore le droit de la nationalité.

Jérémy Lachal

Diplômé de Sciences Po Paris et titulaire d’un master en droit international, il a fondé Bibliothèques Sans Frontières (BSF) en 2007 aux côtés de l’historien Patrick Weil. En tant que directeur général, il dirige cette ONG, devenue en six ans l’une des principales organisation d’appui aux bibliothèques et aux espaces créatifs (fab lab, co-working…) dans le monde en développement (plus de 250 bibliothèques créées ou soutenues dans 20 pays, dont la France) et qui s’est développée aux Etats-Unis, au Canada, en Belgique et en Suisse. BSF a également lancé la version française de la Khan Academy en septembre 2013. Particulièrement intéressé par l’usage des nouvelles technologies et de l’open source dans les processus d’éducation, de création culturelle et de diffusion de l’information, il travaille également à la conception de dispositifs culturels économiquement durables et autonomes. Depuis 2012, il est associé au programme international de leadership de l’IFLA (International Federation of Library Associations) au sein duquel il participe à la conception de stratégies internationales, en matière de promotion des bibliothèques, de l’Open Access et du partage de l’information.

Philippe Lemoine

Président de la Fondation Internet Nouvelle Génération, il est également le Président – fondateur du Forum d’Action Modernités, précurseur de la loi « Informatique et Libertés » adoptée en 1978 et membre de la Commission nationale de l’informatique et des Libertés.

André Mailänder

Photographe indépendant. Après des études de photographie à la Fachhochscule Dortmund, il a étudié la philosophie, l’histoire et la germanistique. Il a également enseigné à la Hochschule der Bildenden Künste Saar (Ecole des Beaux Arts de la Sarre). Il vit et travaille entre Sarrebruck et Berlin.

Pierre-Étienne Meunier

Chercheur à l’Inria Paris, il travaille sur des systèmes dynamiques asynchrones, où de nombreux agents doivent coopérer pour accomplir un calcul ensemble. Il est également auteur de plusieurs projets logiciels autour de ces thématiques, dont le projet de travail collaboratif Pijul.

Björn Mohr

Résident de la Maison Heinrich Heine, il est étudiant en master public affairs à Sciences Po Paris.

Daniel Naulleau

Il est Président honoraire du Centre de coordination pour la recherche et l’enseignement en Informatique et société (CREIS) et vice-président du Centre d’Etudes sur la Citoyenneté, l’Informatisation et les Libertés (CECIL).

Timothée Paris

Maître des requêtes au Conseil d’Etat.

Gerardo Perfors

Résident de la Fondation Biermans-Lapôtre, il est en deuxième année de doctorat en histoire et cultures des mondes ibériques à Sorbonne Universités. Il est titulaire d’un MSc en Médiation Interculturelle et d’un MA en Affaires Européennes. Ses domaines de recherche sont la migration, le colonialisme et la sexualité.

Marcel Pochard

Marcel Pochard est Président d’honneur de la Cité internationale universitaire de Paris et Conseiller d’État (h). Après des études à Sciences-Po Paris puis à l’ENA, il occupe divers postes au sein de cabinets ministériels, de la direction générale de l’administration et de la fonction publique, rattachée au Premier Ministre et du Conseil d’État. En 2006, il devient Président du conseil d’administration de la Cité internationale. Marcel Pochard est un ancien résident de la Fondation Deutsch de la Meurthe.

Jean-Marc Sauvé

Diplômé de Sciences Po Paris, titulaire d’une maîtrise d’économie et ancien élève de l’Ecole nationale d’administration (1975-1977), Jean-Marc Sauvé est entré comme auditeur au Conseil d’État en 1977.Conseiller technique dans les cabinets de Maurice Faure et de Robert Badinter, ministres de la justice, de 1981 à 1983, il a occupé les postes de directeur de l’administration générale et de l’équipement au ministère de la justice de 1983 à 1988, puis de directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’intérieur de 1988 à 1994, date à laquelle il a été nommé préfet de l’Aisne. Maître des requêtes au Conseil d’Etat en 1983, il est devenu conseiller d’Etat et secrétaire général du Gouvernement en 1995. Il est actuellement vice-président du Conseil d’Etat, président du conseil d’administration de l’Ecole nationale d’administration et membre du conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques. Il a publié de nombreux articles et donné des conférences sur des questions de droit public, de droit européen et sur les relations entre le droit national et le droit européen.

Sarah Scheller

Directrice générale de Raoul Wallenberg Academy (Suède), fondation politiquement et religieusement indépendante qui agit dans l’esprit de Raoul Wallenberg en aidant les jeunes à trouver le courage de faire la différence, en offrant des outils, de l’éducation et des projets scolaires à long terme. Elle est passionnée par l’idée de la construction d’une société basée sur l’humanité et le civisme. « Avec l’empathie, du courage et un caractère décisif, nous pouvons changer le monde. »

Laurent Sinclair

Doctorant en droit privé et sciences criminelles à la Faculté de droit d’Aix-en-Provence, il est attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines.

Rayna Stamboliyska

Experte en gestion des risques et des crises, elle travaille avec des entreprises et des organisations internationales pour les aider dans leur développement. Son travail et parcours sont intimement liés au numérique, ses enjeux et sa gouvernance, autant au niveau international qu’à celui de l’individu.

Martin Steinert

Artiste sculpteur, il est originaire de Sarrebruck. Après une formation de sculpteur et des études d’histoire de l’art, il dirige une galerie d’art contemporain de 1984 à 1987. Depuis 1988, il se consacre entièrement à la sculpture en tant qu’artiste indépendant.

Julie Tenembaum

Elle est conseillère juridique régionale au Comité International de la Croix-Rouge (CICR).

Johannes Thiele

Résident de la Maison Heinrich Heine et doctorant à l’Université Paris-Saclay dans un laboratoire du Commissariat à l’énergie nucléaire (CEA), il a travaillé, pendant son Master en physique à l’EPFL Zurich, comme assistant de recherche sur des thèmes interdisciplinaires, comme les sciences sociales computationnelles et les phénomènes critiques. Son sujet de recherche actuel l’amène à explorer des approches bio-inspirées pour l’intelligence artificielle. Il s’intéresse également aux phénomènes d’auto-organisation dans la physique, la biologie et la société et aux questions fondamentales de la connaissance humaine.

Ingrid Torres

Résidente de la Maison Heinrich Heine, elle est actuellement en deuxième année de doctorat en droit international public à l’Université de Barcelone et chercheure invitée à Paris Descartes. Elle poursuit des recherches sur la controverse relative à la pétition de restitution des biens culturels d’origine latino-américaine apportés en Europe durant la période coloniale (avant la convention de 1970).

Guy Vallancien


Chirurgien, membre de l’Académie Nationale de Médecine, il est professeur honoraire des universités et membre de l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST). Il est également fondateur et président de la Convention on Health Analysis and Management (CHAM).

Denis Vidal

Anthropologue et directeur de recherche à l’Institut français de recherche sur le développement (IRD). Il est enseignant associé à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), à l’Université Paris Diderot et au Musée du Quai Branly. Il travaille actuellement – en collaboration avec les chercheurs du laboratoire de Robotique de Cergy-Pontoise (ETIS/CNRS/INSEA) – à la conception de créatures artificielles robotiques, dont le fonctionnement met en jeu des réflexions issues aussi bien de l’anthropologie que de la robotique et de l’intelligence artificielle.

Patrick Weil

Historien spécialiste des questions d’immigration et de citoyenneté, il est également directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et professeur à l’Université de Yale et l’Ecole d’économie de Paris. En 2007, il fonde Bibliothèques Sans Frontières (BSF) devenue depuis l’une des principales ONG de développement par la culture et la connaissance dans le monde.

Boris Wiseman

Professeur associé de français et d’études francophones, directeur de la Fondation Deutsch de la Meurthe et coordinateur de l’Université de la paix.

Dominique Wolton

Sociologue et directeur de recherches au Centre national de la recherche scientifique en sciences de la communication, il est également directeur de la revue internationale Hermès. Ses recherches contribuent notamment à valoriser une conception originale de la communication qui privilégie l’homme et la démocratie plutôt que la technique et l’économie. Avec cette question fondamentale : comment cohabiter pacifiquement avec l’autre, aujourd’hui si proche grâce à la multitude des techniques, mais toujours aussi éloigné ? En repensant les rapports entre l’individu et le collectif, entre le même et le différent, il renouvelle la pensée politique à l’heure de la communication omniprésente. Il a notamment publié un livre d’entretiens avec le Pape François, Politique et Société, aux Editions de l’Observatoire (2016), Communiquer c’est vivre aux Editions Recherche Midi (2016), Penser la communication aux Editions Champs Essais (2008), Informer n’est pas communiquer aux Editions du CNRS (2009), Internet, et après ? : Une théorie critique des nouveaux médias aux Editions Champs Essais (2010).

Georg Zivkov

Résident de la Maison Heinrich Heine, il est actuellement en LL.M. (Master of Laws) de droit français, européen et international des affaires à l’Université Paris Panthéon-Assas. Il s’intéresse surtout aux différences et concordances entre les systèmes juridiques français et allemand dans le contexte européen. En tant qu’avocat d’affaires, il aimerait conseiller et soutenir des acteurs économiques français et allemands sur le marché européen. Auparavant étudiant en droit à l’Université Paris-Sud et à Marbourg, où il a préparé le premier examen juridique d’Etat, il faisait partie d’une section européenne franco-allemande grâce à laquelle il a effectué plusieurs échanges à Nantes, Bordeaux, Metz, Lille et Paris. D’origine bulgare, il est quadrilingue anglais-français-allemand-bulgare.