Petit-déjeuner d’échanges avec les ambassadeurs-présidents des fondations reconnues d’utilité publique de la Cité internationale

A l’initiative de Veronika WAND DANIELSSON, Ambassadeur de Suède en France, le Président Jean-Marc SAUVÉ et la Déléguée générale Laurence MARION, ont convié à un petit-déjeuner convivial, le 4 décembre dernier, les ambassadeurs qui président les conseils d’administration des fondations reconnues d’utilité publique de la Cité internationale, les directeurs des maisons et la Chancellerie des Université de Paris. 

05/12/2019


par Oana Besnea


Plusieurs thèmes majeurs ont figuré au menu de cette matinée d’échanges, dont notamment l’avancement des chantiers en cours (le Pavillon Habib Bourguiba – 2e bâtiment de la Maison de Tunisie, la Maison des étudiants de la francophonie, la Maison de l’Egypte, la Fondation de Chine), l’importance de la diversité culturelle de la Cité internationale et de son principe de brassage comme fondements du vivre-ensemble et atouts pour le rayonnement international.

 

Une alliance inédite d’acteurs publics et privés

La Cité internationale universitaire de Paris est administrée par une entité de droit privé, la Fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris, reconnue d’utilité publique par décret du 6 juin 1925.

 

Elle est composée de 40 maisons, la plupart fondées par des mécènes ou des Etats étrangers. 18 maisons, dîtes « maisons rattachées », sont gérées directement par la Fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris. 22 maisons sont elles-mêmes des FRUP (Fondations reconnues d’utilité publique) et possèdent leur propre personnalité juridique. Elles sont présidées, pour la plupart, par les ambassadeurs du pays ayant contribué à leur construction.

 

Quel que soit leur statut et leur mode de gestion, toutes les maisons respectent des principes communs et mènent une action concertée, notamment en matière d’admission des résidents, de valeurs, de vie sur le campus et d’offre culturelle.

Retour en images