“Héros de la Cité : Définitivement mon parcours à la Cité internationale a fait basculer ma vie et évidemment mon avenir.” Oscar Fiallo


11/02/2021


Peux-tu nous raconter ton parcours et ton arrivée à la Cité internationale ?

Quand je suis arrivé à Paris, ma demande d’hébergement à la Maison des élèves ingénieurs Arts et Métiers avait été rejetée. J’ai donc emménagé chez une amie où j’ai eu la chance de faire la rencontre d’une colombienne (avec qui je suis toujours ami !) qui m’a donné le contact de la Maison des Provinces de France. J’ai contacté l’administration de la Maison et j’ai eu la chance d’y être accepté et d’obtenir un logement pour le 8 septembre 2020. 

La Maison est tellement belle ! Grâce à un ami, j’ai pu régler le montant des frais d’inscription (80 euros).

Mon parcours et mon arrivée ont été vraiment une aventure laquelle au début n’étais pas du tout marrante (j’ai perdu 8kg du au stress) maintenant j’avoue qu’elle me fait rigoler. Ca a été incroyable !

Qu’est ce qui t’a motivé à intégrer la Cité internationale ?

Au début, je n’étais pas convaincu d’y venir. Je me suis laissé persuader par mes camarades d’école qui sont logés à la Maison des étudiants ingénieurs Arts et Métiers. Dès mon arrivée, j’ai regardé et visité l’ensemble du campus et je me suis rendu compte que c’était un endroit unique et magnifique.

Quels sont tes projets et objectifs futurs ?

A court terme, je souhaite obtenir une bourse pour me permettre d’avoir un rythme plus souple et du temps pour moi (ce que je ne possède pas en ce moment). Cela me permettra aussi d’avoir les moyens de financer mes études post Master spécialisé. Je souhaite également trouver un stage d’été dans le domaine de l’ingénierie mécanique.

A long-terme, dans le domaine professionnel, je veux devenir ingénieur aérospatial et aéronautique, dédié notamment à la partie de conception mécanique. Je veux faire partie de l’équipe des ingénieurs de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), connaître la Station Concordia, et travailler avec les équipes d’ingénierie qui ont comme mission d’envoyer des humains sur Mars.

Du côté personnel, je rêve de voir les aurores boréales, rencontrer des gens, faire le tour du monde et faire du bénévolat dans des projets d’ingénierie !

Penses-tu que ton séjour à la Cité internationale soit un tremplin pour ton avenir ?

On dit souvent qu’être à Paris, ou même en France ou simplement en Europe représente une opportunité unique, une opportunité de vie. C’est bien vrai. Mais tout n’était pas si clair pour moi au début. Quand je suis arrivé à la Cité internationale, je me débâtais avec les procédures pour candidater au Campus de Bordeaux ou au Campus de Paris des Arts et Métiers. Au début, je n’envisageais pas toutes les opportunités que pouvait offrir d’habiter à la Cité internationale. Je pensais qu’elle représentait qu’une opportunité pour m’intégrer, découvrir de nouvelles cultures et connaitre des personnes de toutes les nationalités possibles.

Après tout ce que j’ai vécu depuis mon arrivée, j’ai commencé à envisager une opportunité encore plus importante et qu’avec mon caractère, ma personnalité et mes habitudes, elle me serait formidable. A la Cité internationale, le soutien du Relais Social International m’a aidé à surmonter mes difficultés, j’ai rencontré des personnes qui ont été intéressées par mon histoire et ce que j’avais à dire, elles m’ont aidé à m’exprimer et à confirmer ce que je pensais, que mon parcours à Paris et en France sera l’opportunité de devenir ce que je veux devenir.

Toutes ces opportunités m’ont permis de faire connaissance avec des gens exceptionnels qui continuent à m’aider pour pouvoir atteindre mes objectifs. J’ai eu ainsi l’opportunité d’aider ceux que j’ai rencontrés. Mes voisins, mes amis, ou même des inconnus. Avant d’arriver en France, pour apprendre la langue, je regardais les reportages des grandes chaînes d’information et de presse et maintenant je fais partie de ces reportages, ce qui me fait encore rigoler 🙂

Je pense que les reportages dans lesquels j’ai été interviewé vont m’aider à construire un portrait professionnel et personnel intéressant pour mon futur professionnel (auprès des employeurs). Et bien sûr, m’ont permis de connaître des gens incroyables.

Définitivement mon parcours à la Cité internationale a fait basculer ma vie et évidemment mon avenir.

Si tu devais résumer la Cité internationale en un mot, lequel choisirais-tu ?

Je pense que cela serait « apprentissage »

Oscar Fiallo – Résident à la Maison des Provinces de France
Pour en savoir plus sur Oscar, vous pouvez lire son interview dans le journal Le Monde.