CitéScope

UDP 2020 : Démocratie et réseaux sociaux // Evénement annulé

Le
Collège d'Espagne

Cet événement est annulé. Merci de votre compréhension.

A l’occasion de la 6e édition de l’Université de la Paix consacrée au thème Réinventer la démocratie, qui se déroule du 23 au 27 mars 2020 à la Cité internationale universitaire de Paris, le Collège d’Espagne, en partenariat avec la Maison du Portugal – André de Gouveia, la Fondation des Etats-Unis, la Maison de l’Inde et le Collège franco-britannique propose une tbale ronde interactive sur le thème Démocratie et réseaux sociaux.

“Nous donnons forme à nos outils. Ensuite ce sont eux qui nous façonnent.” Marshall Mac Luhan

A ses débuts, Internet s’annonçait comme une révolution technologique qui transformerait la société en la rendant plus inclusive, redonnerait du pouvoir aux citoyens, et ouvrirait le chemin à une sorte de libre utopie globale. Les principales plateformes (comme Google, Facebook, Twitter, Instagram, etc.) ont connu un développement vertigineux et font aujourd’hui partie des entreprises les plus riches de la planète. Par l’ultra-ciblage marketing et des formes d’intrusion excessive, les réseaux sociaux, auxquels participent des millions de citoyens, constituent un risque majeur pour la qualité de nos systèmes démocratiques.

Depuis le 4 décembre 2009, Google a mis en place son algorithme de recherche personnalisé. Les plateformes sociales, sources privilégiées d’information pour les jeunes de moins de 35 ans, sont régies par la loi du marché et de la publicité. La personnalisation excessive de l’information, loin d’aider à partager des idées et des sentiments, segmente toujours plus la trame sociale des réseaux. Au lieu d’ouvrir des horizons pour partager des visions qui aident à la configuration démocratique, ils limitent l’intérêt pour l’autre donnant ainsi libre cours au développement des sentiments identitaires. Jusqu’ici, les émetteurs d’information étaient peu nombreux et les récepteurs nombreux. Aujourd’hui, la situation s’est inversée : les émetteurs sont plus nombreux que les récepteurs. Il n’existe pas de mécanismes qui garantissent la qualité de l’information. Les fausses nouvelles, « fake news » ou « deep fakes » prolifèrent.

Intervenants
Juan Antonio Cordero, professeur d’informatique à l’Ecole polytechnique, alumni de la Cité internationale universitaire de Paris
Fernando Vallespin, professeur en sciences politiques à l’Université Autonome de Madrid, politologue, journaliste 

Modération : Carla d’Agostino, chercheuse en droit et résidente de la Cité internationale universitaire de Paris

Un live tweet aura lieu durant l’événement, n’hésitez pas interagir via#DemocracyFakeNews.

Pendant plusieurs jours, résidents, universitaires, experts, professionnels, journalistes, témoins, étudiants et chercheurs se côtoient pour échanger sur des sujets d’actualité, en lien avec la paix, valeur universelle de la Cité internationale. Pour sa 6e édition, l’Université de la Paix 2020 s’interrogera sur l’avenir de la démocratie. 
Programme complet