CitéScope

La Mémoire Italienne et les tragédies dans les territoires orientaux à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale

Le
Maison de l'Italie

Conférence de Stefano Pilotto, Ph.D. Histoire des Relations Internationales, Université de Trieste (Italie).

Modérateur : Paolo Romani, journaliste.

À la fin de la deuxième Guerre mondiale les territoires orientaux italiens furent conquis par les combattants yougoslaves : ceux-ci furent  les artisans de violentes vengeances, de nettoyages ethniques et de plans d’annexions. Des milliers d’italiens furent les victimes de massacres sommaires et ils furent jetés , souvent tout vivant, dans les « foibe » (trous naturels et profonds dans les terrains des campagnes). La terreur provoqua l‘exode déchirant de plus de 300.000 italiens autochtones des territoires orientaux .

Le Jour de la mémoire italienne (10 février ) représente un moment officiel et institutionnel visant à honorer toutes les victimes et tous ceux qui furent obligés à partir. Aujourd’hui, ensemble, partons à la recherche d’une histoire largement méconnue, dans une perspective de paix européenne et de partage de la mémoire.