CitéScope

Entre la Grand-Griffe et l’Aiguille, que nous disent les épées de Game of Thrones ?

Le
Collège d'Espagne

L’énorme casting qui a participé à Game of Thrones tout au long des 73 épisodes rend difficile un diagnostic sur le mode de représentation de l’homme et de la femme dans cette série.
En général, il faut noter une évolution des personnages, depuis les premiers épisodes, à la masculinité hégémonique, aux suivants, quand la présence et l’autonomie de ceux que l’on pourrait appeler « les personnages à la marge » se renforce. Définis par des variables génériques non canoniques, ils s’opposent au protagoniste principal, élaboré sur la virilité patriarcale, violente et despotique. Nombreux de ces personnages se définissent à travers des objets, s’inspirant de l’héroïsme classique.
C’est le cas des épées, dont le nom définit celui qui la possède : on compte parmi elles Grand-griffe, Corvenin, Glace, Pleurs-de-veuve ou Aiguille, forgées avec le puissant acier valyrien.

Conférence en espagnol de María Isabel Menéndez Menéndez, résidente, professeure en communication audiovisuelle et publicité, Université de Burgos,organisée par le Comité des résidents du Collège d’Espagne.