Un patrimoine entretenu et valorisé

Parallèlement aux projets de construction, la Cité internationale entretient constamment son patrimoine. En 2015, trois bâtiments entièrement rénovés ont ouvert : la Maison du Mexique, le Pavillon Pasteur et le Collège néerlandais et plusieurs chantiers ont été achevés pour adapter les logements aux normes de confort actuelles et favoriser l’accessibilité. Ces réhabilitations sont possibles grâce au soutien de l’état français, des collectivités territoriales, des pays partenaires et de nombreux mécènes.


01/07/2016


Le Grand salon de la Maison du Mexique rénovée : la bibliothèque a été conçue par Charlotte PERRIAND en 1953.

LE MEXIQUE FAIT PEAU NEUVE

En juillet, la Maison du Mexique, datant de 1953, a ouvert après 1 an de travaux. Intégralement fi nancée par le minis-tère de l’éducation Publique mexicain, à hauteur de 7,2 millions d’euros, cette rénovation confi rme une volonté commune de promouvoir la coopération universitaire entre les deux pays. L’objectif était de recréer des chambres pourvues de tout le confort possible et des espaces de vie adaptés comme la bibliothèque Sor Juana INéS DE LA CRUz, l’une des six bibliothèques spécialisées de la Cité, qui abrite près de 27 000 volumes sur le Mexique. Une politique volontariste d’accueil des personnes à mobilité réduite a été menée avec la création de 4 chambres en rez-de-jardin et la mise en accessibilité de la maison.

LE COLLÈGE NÉERLANDAIS : RENAISSANCE D’UN CHEF D’ŒUVRE

Fin décembre, après quatre ans de travaux, le Collège néer-landais était prêt à recevoir des nouveaux résidents. Fleuron de l’architecture moderne, ce bâtiment Classé Monument historique est la seule réalisation en France de l’architecte DUDOK. Le chantier a succédé à une longue période d’études, de recherches et de diagnostics réalisés grâce au soutien du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas pour dresser un bilan général sur les aspects physiques et constructifs du bâtiment. De nombreuses analyses et diagnostics com-plémentaires ont été nécessaires. L’implication d’un grand nombre d’experts a permis de restituer au mieux l’architecture de ce bâtiment exceptionnel. Les travaux de restauration du bâtiment ont représenté 21 millions d’euros, fi nancés par le Royaume des Pays-Bas, l’état français (ministères de l’édu-cation nationale et de la Culture), la Région Île-de-France, la Cité internationale et du mécénat privé*.

OUVERTURE DU PAVILLON PASTEUR

En septembre, le Pavillon Pasteur de la Fondation DEUTSCH DE LA MEURTHE a accueilli de nouveaux résidents : ce chantier d’envergure a été fi nancé avec le soutien de l’état, de la Région île-de-France et de la Ville de Paris. Il a également bénéfi cié d’un important apport en mécénat qui constitue 15% du budget de l’opération soit 800 000 euros réunis auprès des descendants du fondateur émile DEUTSCH, d’anciens et de nouveaux résidents et d’impor-tants mécènes du patrimoine comme le Crédit Agricole d’Île-de-France Mécénat, Altrad et la Fondation pour les Monuments Historiques.


Le Collège néerlandais affi che une esthétique résolument moderne, dont la couleur ocre jaune souligne les lignes épurées.

Le Collège néerlandais affi che une esthétique résolument moderne, dont la couleur ocre jaune souligne les lignes épurées.

DU NEUF DANS LES MAISONS

Lieu de référence de la culture portugaise dans la capitale, la Maison du Portugal a mené un important chantier pour rénover et équiper ses espaces culturels polyvalents. Grâce à différents soutiens en mécénat**, en numéraire et en compétences, les travaux ont modernisé la bibliothèque Vieira DA SILVA et le théâtre Fernando PESSOA transformés en salles polyvalentes de grande qualité.
La Cité a également poursuivi les travaux de maintenance pour améliorer le confort des maisons et des espaces com-muns. Pendant l’été, d’importants travaux ont été menés au restaurant et à la piscine.

*  Les entreprises Akteos, AkzoNobel, Ciments Calcia, Groupe Seb, Parquest 
Capital, les fondations néerlandaises Janivo et Jordaan-Van Heek, la Fondation pour les Monuments Historiques, le Cercle d’Amis de la Culture néerlandaise et de nombreux donateurs individuels.
**  La Banque BPI, Travaux sur Mesure (TSM), M. Cândido Faria, la Fondation 
Calouste Gulbenkian, Teresa nunes da ponte arquitectura, Fidelidade Assurances et Bureau BIIC.

UN AGENDA D’ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉ

En 2015, la Cité a finalisé son Agenda d’Accessibilité Pro-grammée (Ad’AP), dispositif permettant de mettre un établissement recevant du public en conformité avec la réglementation en vigueur en matière d’accessibilité. Elle a programmé sur 9 ans la mise en accessibilité de 18 Mai-sons et du parc pour se conformer aux exigences de la réglementation.

L/OBLIQUE POUR DÉCOUVRIR LA CITÉ AUTREMENT

Construites entre 1925 et 1969, les maisons de la Cité inter-nationale se distinguent par la diversité de leur style, mêlant références nationales et courant moderniste. Cinq d’entre elles sont protégées au titre des Monuments historiques. L/OBLIQUE, centre de médiation ouvert au public depuis 2013, présente l’histoire de la Cité, son architecture et ses missions, ainsi que le développement de son territoire. Une exposition permanente, une maquette numérique inte-ractive revisitent le passé, le présent et l’avenir de la Cité. Chaque dimanche offre la possibilité au public de découvrir la Cité sous une thématique différente : Architectures sans frontières, Vivre à la Cité, Un campus international tourné vers le futur, un parc écologique et Créations artistiques. Ce programme de visites CITé’GUIDéE s’est enrichi avec la conception d’un Voyage nocturne de SENGHOR à SALGADO, une visite nocturne, à la nuit tombante où les participants découvrent les œuvres à travers les photos et vidéos pro-jetées sur les façades des maisons (visite ouverte en 2016). Du 2 juin au 10 juillet 2015, L/OBLIQUE a accueilli l’exposition URBANFORK, de Philippe DIVERSY, graphiste français, et Bob LEE, photographe singapourien. L’exposition comprenait huit grands formats de photos représentant des architectures emblématiques de Singapour, dont l’enseigne publicitaire a été détournée au profit du nom des architectes. 


Capture d’écran 2016-06-28 à 12.04.08