Le Collège néerlandais accueille ses premiers résidents

Le Collège Néerlandais fait peau neuve après quatre ans de travaux de réhabilitation. L’ouverture de ce pavillon permettra à la Cité internationale d’accueillir davantage d’étudiants internationaux, réaffirmant son statut d’acteur majeur du logement étudiant francilien. 

19/01/2016


par Oana Besnea


 

Vendredi dernier, 15 janvier 2016, ils étaient quelques dizaines à franchir la porte de ce pavillon fraîchement rouvert. Des jeunes étudiants de Sorbonne Universités, à SciencePo ou encore à l’ESCE s’installent dans leurs chambres au sein du Collège néerlandais, qui devient leur maison le temps de leur séjour universitaire. Italiens, chinois, français, iraniens, américains et, bien évidemment, néerlandais : le brassage s’applique dès à présent dans ce pavillon voisin de la Maison de l’Arménie ou encore de la Maison des étudiants de l’Asie du Sud-Est.

 

Une réhabilitation ambitieuse

L’opération comprend la restauration complète de l’édifice ainsi que la réhabilitation de l’ensemble des chambres et des espaces communs. Les chambres ont été livrées dès janvier 2016 et les espaces communs le seront dans les prochaines semaines. Les travaux d’un montant de 21 millions d’euros ont été financés par l’État français, l’État néerlandais, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, la Région Île de France, le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Fondation nationale Cité internationale, les entreprises Akteos, AkzoNobel, Ciments Calcia, ING Parcom Private Equity, les fondations néerlandaises Janivo Stichting et Jordaan-Van Heek Stichting, la Fondation pour les Monuments Historiques, le Cercle d’Amis de la Culture néerlandaise et des donateurs individuels.

 

La réhabilitation a été réalisée par Radu MEDREA et Marc FERAUGE, architectes du patrimoine. Les travaux ont été précédés par une période d’études, de recherches et de diagnostiques réalisés par Hervé Baptiste, architecte en chef des monuments historiques. Ces analyses ont été indispensables à la restauration de ce bâtiment historique signé par Willem Marinus DUDOK.

 

Un pavillon historique, tourné vers la modernité

Né grâce à un comité de soutien créé en 1926 sous l’impulsion de l’Ambassadeur des pays Bas à Paris, le Collège néerlandais représente l’unique œuvre de l’architecte Dudok en France.

 

Par les travaux engagés en 2011, la Cité internationale redonne au monument son lustre d’origine et accroît la capacité d’accueil de la résidence de 134 à 142 logements, dont sept accessibles à des personnes à mobilité réduite.

 

Afin de favoriser les échanges entre étudiants de toutes nationalités, six cuisines collectives ont également été conçues. Grâce à un don de 6000 € fait par le Groupe SEB, leader mondial dans le domaine du petit équipement domestique, celles-ci ont été entièrement équipées avec des dizaines de cafetières, bouilloires, grille-pains, mini-fours, poêles, ventilateurs, appareils à raclettes et batteurs à œufs.

 

En restaurant son patrimoine existant et en construisant 1800 nouveaux logements, la Cité internationale réaffirme son ambition de rester le premier campus de Paris.
À l’horizon 2020, elle proposera 7800 logements pour accompagner la mobilité internationale, dans un cadre paysager et architectural d’exception.
Suivez la Saison 3 de son développement

.