Cérémonie d’hommage à André Honnorat, fondateur de la Cité internationale

Esprit visionnaire et infatigable bâtisseur, André Honnorat a joué un rôle essentiel dans la création de la Cité internationale. Le 10 décembre dernier, à la date anniversaire de la naissance de ce dernier, la déléguée générale Laurence Marion entourée de directeurs de maisons et des salariés de la Fondation nationale ont honoré sa mémoire lors d’une cérémonie dans la Cour d’Honneur de la Cité internationale

En témoignage de fidélité et de gratitude à André Honnorat, fondateur de la Cité internationale universitaire de Paris, un hommage lui a été rendu le vendredi 10 décembre dernier. Cet hommage a été marqué par la dépose d’une gerbe de fleurs au pied de son buste dans la Cour d’Honneur de la Cité, à la date anniversaire de sa naissance, le 10 décembre 1868.

La naissance d’une utopie

En 1921, alors ministre de l’Instruction publique, André Honnorat nomme Paul Appell recteur de l’Université de Paris. Grand mathématicien, président de l’Académie des sciences, Paul Appell a été pendant la guerre président du Secours National où il s’est efforcé de mobiliser les générosités. Les deux hommes, soucieux des conditions de vie difficiles des étudiants parisiens, songent à créer une Cité destinée à accueillir des étudiants méritants. Ils trouvent en la personne d’Émile Deutsch de la Meurthe, le mécène qui mettra en œuvre cet idéal. Industriel prospère, à la tête des Pétroles Jupiter qui allait devenir la SHELL France, Émile Deutsch de la Meurthe est fidèle à la tradition philanthropique de sa famille, et mécène déjà plusieurs associations charitables. Il souhaite créer « une œuvre durable » et offre dix millions de francs or pour acheter des terrains et construire une maison destinée à accueillir des étudiants dans de bonnes conditions. Première résidence de la Cité internationale, la Fondation Deutsch de la Meurthe ouvre ses portes en 1925.