La Cité internationale grandit encore

Construite au lendemain de la Première Guerre mondiale, la Cité internationale universitaire de Paris constitue une réponse à la crise du logement étudiant de l’époque. Mais c’est surtout une œuvre fondée sur un idéal pacifiste qui vise à promouvoir la rencontre et l’échange entre des étudiants issus du monde entier.  fondatrices. 

03/07/2015


par Alexandra BITMIGNON


Avec 12 000 résidents accueillis chaque année au sein de ses 40 maisons, la Cité représente la plus forte concentration de résidences universitaires de la Région Île-de-France. Quarante ans après la construction de la dernière maison sur son site, elle entre dans une nouvelle phase de développement, dans un contexte de pénurie de logements étudiants qui demeure, et, avec la volonté réaffirmée de faire vivre ses valeurs


Un campus au service de la mobilité internationale

Le développement de la Cité est une occasion unique d’accueillir de nouveaux pays, et de renforcer les coopérations internationales entre les établissements franciliens et leurs homologues étrangers. La Cité occupe une place centrale dans la mobilité internationale de la population universitaire, et dans l’attractivité de l’Île-de-France. Des accords noués avec des universités et des établissements de recherche (50 conventions en 2014), des organismes nationaux et internationaux et des grandes écoles mais aussi certaines collectivités territoriales, engagent la Cité à réserver un accueil et un hébergement privilégié aux étudiants et chercheurs de ces institutions.

10 nouvelles maisons à l’horizon 2017-2020

Dès les toutes prochaines années, 10 nouvelles maisons seront construites soit près de 1 800 logements supplémentaires destinés à accueillir des étudiants et des chercheurs du monde entier dans des logements de grande qualité. Mais l’ambition du projet va au-delà. La Cité internationale entend perpétuer ce qui fait sa spécificité : offrir aux étudiants et chercheurs internationaux des lieux propices au travail et aux rencontres dans un cadre paysager et architectural d’exception. Le projet entend en effet ouvrir et amplifier le parc, mettre en valeur sa structure paysagère, tout en réduisant les nuisances du boulevard périphérique. Outre la modernisation des équipements sportifs déplacés dans le cadre de l’opération d’aménagement, la Cité internationale envisage également la création de nouveaux lieux dédiés à la vie étudiante pour faire face à l’accroissement de sa capacité d’hébergement.

La Maison de l'Ile-de-France

La Maison de l’Ile-de-France

Création d’un design sonore
La future Maison de la Région Île-de-France est soumise aux exigences les plus ambitieuses en matière de développement durable. En 2014, la Région a souhaité aller plus loin en initiant un workshop sur son design sonore. 25 étudiants de master ont travaillé sur des propositions sonores qui permettront de mesurer la « respiration du bâtiment » et de sensibiliser, à travers un langage universel, des résidents issus de plus de 30 pays différents.

Image1
L’Asie davantage représentée

Trois nouveaux pays auront la possibilité d’édifier leur maison (environ 650 logements au total) et ainsi de pouvoir accroître leur rayonnement universitaire et culturel à Paris. La Corée du sud s’est engagée en mars 2014 à construire sa maison et plusieurs autres pays dont la Chine et l’Indonésie ont manifesté leur intérêt. Quatre maisons seront construites sous l’égide de la Fondation nationale (soit environ 750 logements), permettant de nouer des partenariats avec des universités et des pays étrangers.

La Ville et la Région construisent à la Cité

La Ville de Paris et la Région Île-de-France se sont engagées à construire au sein de la Cité internationale et participent ainsi activement à l’attractivité internationale du territoire. Ce projet marque une volonté commune : faire de la Cité internationale un campus exemplaire sur le plan urbain et sur le plan de la vie étudiante. La Région assure la construction d’une Maison de 142 chambres qui répondra à un objectif environnemental ZEN : Zéro Energie Net. La première pierre a été posée en mai 2015. La Ville de Paris construit deux nouvelles résidences et mène par ailleurs une opération de réhabilitation de la Fondation Victor Lyon. En 2014, l’agence BRUTHER a remporté le concours pour la construction de la première résidence qui proposera 106 logements pour les chercheurs à l’horizon 2017. Elevée sur pilotis, elle libèrera un espace au sol en continuité avec le parc, multipliant les perspectives paysagères. La deuxième résidence de 190 logements, confiée à l’agence AAVP, sera construite sur un terrain mitoyen à la Cité.

Une équipe désignée pour mener le projet

En application d’une convention signée avec la Ville de Paris et la Chancellerie des universités, la Cité internationale est maître d’ouvrage de l’opération d’aménagement dont l’enjeu principal est de rendre constructibles les parcelles destinées à l’édification des 10 nouvelles maisons. Les travaux de viabilisation et d’équipements préalables à la construction ainsi que les études nécessaires à l’opération, sont financés sur les crédits du Plan Campus accordés par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. En juin 2014, la Cité internationale a confié à une équipe pluridisciplinaire, le groupement Fortier | TN+ la maîtrise d’œuvre paysagère, urbaine et architecturale de son opération d’aménagement, ainsi que la coordination architecturale des nouvelles constructions. L’équipe rassemblée autour de Bruno FORTIER, architecte-urbaniste mandataire et de Bruno TANANT (TN+), paysagiste, a été retenue parmi 6 équipes en compétition pour imaginer la Cité internationale du XXIe siècle : un campus dédié aux étudiants et chercheurs du monde entier, alliant qualité paysagère et urbaine, logements et services innovants. La coordination du schéma d’aménagement est assurée par l’EPAURIF.

Renforcer l’identité du site

Le projet retenu répond aux différents enjeux du projet notamment urbains. Il conforte le positionnement parisien, métropolitain et international de la Cité. Les caractéristiques de chaque secteur du parc seront valorisées et des dispositifs de protection paysagère vis-à-vis du boulevard périphérique permettront d’en atténuer les nuisances. D’autres orientations sont étudiées pour mettre en valeur la frange sud du parc où se concentreront les nouvelles constructions : les pignons des résidences donnant sur le boulevard périphérique seront traités comme des « tableaux » afin de faire des nouvelles maisons une véritable composition d’ensemble, exprimant l’identité de la Cité.

Le parc de 34 hectares de la Cité internationale, 3e parc parisien par sa superficie.

Le parc de 34 hectares de la Cité internationale, 3e parc parisien par sa superficie.

Le campus des universités de Paris
Les maisons de la Cité internationale ont été créées grâce à des donations au profit des Universités de Paris. La Chancellerie des Universités qui confie à la Fondation nationale le soin de coordonner l’ensemble des maisons sera également propriétaire des futures maisons construites sur le site. Cette importante évolution du campus accompagnera et soutiendra le développement des coopérations internationales entre les universités et écoles franciliennes et leurs homologues étrangers et, ainsi, accentuera l’attractivité des établissements d’enseignement supérieur parisiens.


« La Cité contribue directement à l’attractivité de la France dans le domaine de l’enseignement supérieur. Nos universités et nos écoles offrent un excellent niveau de diplôme et attirent les jeunes du monde entier, mais le logement dans la capitale reste rare et cher. Dans ce contexte, le campus de la Cité, au cœur de Paris, dans un environnement international et sur un site magnifique, est un atout considérable. »
CARINE CAMBY, Déléguée générale de la Cité internationale

Liu YANDONG, Vice-premier ministre du Conseil des Affaires de l’État de la République populaire de Chine et François WEIL, Recteur de l’Académie de Paris, Chancelier des universités de Paris.

Liu YANDONG, Vice-premier ministre du Conseil des Affaires de l’État de la République populaire de Chine et François WEIL, Recteur de l’Académie de Paris, Chancelier des universités de Paris.

Plus de 2 000 étudiants chinois à Paris 
En septembre, François WEIL, Recteur de l’Académie de Paris et Chancelier des universités de Paris, a accueilli en Sorbonne Liu YANDONG, Vice-premier ministre du Conseil des Affaires de l’État de la République populaire de Chine. Au cours de cette visite, le Recteur a confirmé son souhait d’accueillir prochainement une Maison de la Chine à la Cité internationale : « Paris accueille aujourd’hui plus de 2 000 étudiants chinois […]. Près de 400 résident sur le magnifique campus de la Cité internationale, et ce nombre pourrait croître significativement dans un avenir proche à l’initiative de votre gouvernement.