Biographies des intervenants

Biographies des intervenants

Retrouvez par ordre alphabétique le parcours de nos invités


Vannina Alessandri

Doctorante en science de l’art et du management à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, Vannina est résidente de la Fondation Biermans-Lapôtre.

 

Loraine Barra

Passionnée d’innovation frugale, Loraine est bénévole du Low-tech Lab depuis 2016 et participe actuellement au développement de la communauté parisienne.


Simon Beaudoin-Gagnon

Étudiant en cursus international à l’Université de Montréal, Simon est auxiliaire de recherche pour l’institut de l’environnement, du développement durable et de l’économie circulaire (EDDEC).


Florent Blanchard

Ingénieur en développement durable, Florent Blanchard imagine le design d’un luminaire éphémère, remodelable à l’infini, en forme de dodécaèdre et fabriqué à partir de chutes de bois.
En octobre 2018, il lance une campagne de financement et reçoit plus de 30 000 euros de commandes en un mois ! Le jeune chef d’entreprise de 27 ans produit alors sa première série de luminaires et crée la marque de mobilier ludique en bois recyclés DOD.
Aujourd’hui, il souhaite élargir la communauté des collecteurs de bois (designers, artistes, artisans, menuisiers, ébénistes…) pour créer un mouvement vertueux en faveur de la durabilité des forêts, contre le gaspillage et pour le respect de l’environnement.



 

Jean-Pierre Charlemagne

Professeur retraité de Sciences de la Vie et de la Terre, il est membre du Comité de pilotage du label Eglise Verte, de la Commission Environnement et Justice Climatique de la Fédération Protestante de France et de l’Association A ROCHA France.
Né en Lorraine en 1945, il a passé son enfance et sa jeunesse en Nouvelle-Calédonie, en milieu Kanak où ses parents étaient missionnaires. Il a œuvré ensuite avec son épouse pendant 14 ans dans ce Territoire d’Outre-Mer, en tant qu’enseignant et responsable de mouvement de jeunesse. Engagé dans l’Eglise Protestante Unie de France, notamment dans le réseau «Bible et Création », il est Président puis Chargé de mission d’A Rocha France, il s’implique dans le lancement du « jeune pour le climat » qui a précédé la COP21 ainsi que la création et la mise en œuvre du Label Eglise verte.

Amélie Deloche

Amélie est étudiante en master à l’Ecole de Management de Grenoble. Sensibilisée aux enjeux climatiques depuis son plus jeune âge, c’est suite à la lecture de l’ouvrage Comment tout peut s’effondrer de Pablo Servigne qu’elle prend conscience de l’urgence d’agir et décide que les enjeux écologiques doivent être au cœur de son parcours professionnel.
Elle a récemment débuté un stage au sein de l’Agence Française de Développement en sensibilisation au développement durable et est engagée au sein du manifeste étudiant pour un réveil écologique.

  

Rebeca Doctors

Rebeca est actuellement étudiante à HEC et suit le Master Sustainability and Social Innovation, dans lequel les élèves sont amenés à penser la transition écologique, au sein des entreprises et du monde du business. Etant brésilienne, les enjeux écologiques l’ont toujours intéressée : dans un pays avec une biodiversité très riche et une très faible infrastructure, la sensibilité environnementale semblait naturel.
Avant d’intégrer HEC, Rebeca a suivi le M1 Sciences pour les Défis de l’Environnement à l’Ecole polytechnique, où elle a pu acquérir des connaissances techniques notamment autour des énergies renouvelables, sujet qui la passionne.
Toujours soucieuse de l’urgence du moment, Rebeca a intégré le Manifeste étudiant pour un réveil écologique avec le but d’aider des étudiants, comme elle, à trouver leur place dans le monde d’aujourd’hui et à changer.


José Domínguez Abascal

Titulaire d’un doctorat en génie industriel de l’Université de Séville (1977), José Dominguez Abascal  était associé de recherche (programme Fulbright) au MIT, de 1977 à 1978. Professeur titulaire à l’École d’ingénieurs de Séville depuis 1982, il a été secrétaire général technique d’Abengoa puis président. Depuis 2017, il est chercheur invité à la Harvard Kennedy School, il a reçu le Prix national de la recherche en ingénierie en 2004. Il est membre de l’Academia Europaea et de l’Académie royale espagnole d’ingénierie.
Depuis juin 2018, il est secrétaire d’État à l’énergie au Ministère de la transition écologique en Espagne.


Gérard Feldzer

Il est consultant en aéronautique et en transports et membre de l’Académie de l’air et de l’espace.

 

Alain Fouray

Photographe et directeur de création, né à Rouen en 1952, Alain débute la photographie dès l’âge de 19 ans et exerce durant 10 ans pour les secteurs de la publicité, de l’architecture et des grands travaux. Il se recentre ensuite sur ses propres recherches, graphisme et photographie.
Co-animateur d’un lieu d’accrochage parisien, la photothèque-galerie BULLOZ/Paris, il y organise des interventions sur image établissant un lien direct entre « photographie, peinture, sculpture et écriture ». Passionné par la communication, le design graphique et l’édition, il crée avec son épouse en 1989, l’agence Avantgarde, pour y développer un espace dédié à la communication institutionnelle « culture et santé ». Pendant plus de 20 ans, il intervient notamment pour le ministère de la Culture, le Centre national des arts plastiques, la RMN, le musée du Luxembourg, Hachette, Universcience, l’Institut Pasteur, la MGEN…
En 2009, il crée avec Béatrice Fouray, IN-FINITUM, structure développant un concept d’expositions « photographie et pédagogie » d’intérêt général, tels RE-CYCLAGES et Changez le climat dans votre assiette.
Aujourd’hui, son travail photographique s’intéresse particulièrement aux relations entre l’homme et le temps, entre matière et signe, du visible à l’invisible, comme en témoignent ses livres : Changez le climat dans votre assiette, Face to Face, Panache, Re-cyclages, Un-visible, Double Page « une randonnée en Dauphiné (Nathan)…
Panache à été lauréat du livre de photographie à la Nuit du livre 2015.


Gauz

Après avoir été diplômé en biochimie et (un temps) sans-papiers, Gauz est devenu photographe, documentariste et directeur d’un journal économique satirique en Côte-d’Ivoire.
Il a aussi écrit le scénario d’un film sur l’immigration des jeunes Ivoiriens, Après l’océan


Alain Grandjean

Diplômé de l’Ecole polytechnique, de l’Ensae et docteur en économie de l’environnement, Alain est co-fondateur et associé de Carbone 4, un cabinet de conseil en stratégie climat.
Il est président de la Fondation Nicolas Hulot et membre du Haut Conseil pour le Climat.
Il est co-auteur de plusieurs livres et anime le blog Chroniques de l’anthropocène.


Christine Guinebretière

Elle est co-fondatrice et CEO de la startup Upcyclea, une plateforme numérique qui permet d’optimiser la circularité des ressources selon la philosophie « cradle to cradle » : les déchets n’existent plus car toutes les matières peuvent être réutilisées.a


Nicolas Kaplan

Formé ingénieur aux Arts et Métiers, déformé dans une vie artistique, Nicolas est co-fondateur du Low-tech Lab Marseille en 2018. Les low-tech sont pour lui une manière vraisemblable de revenir à une échelle humaine intelligemment.


Bariza Khiari

Bariza Khiari est actuellement la représentante du président de la République et vice-présidente d’ALIPH (Alliance internationale pour la réhabilitation du patrimoine dans les zones de conflit) et présidente de l’Institut des Cultures d’Islam, établissement culturel de la Ville de Paris et vice-présidente du Projet Aladin. Elle est membre du Bureau exécutif du mouvement La République en Marche.
Titulaire d’un DESS de gestion à l’IAE Paris, elle a également suivi en formation continue des cours à l’ENA portant sur « l’Etat et ses modes de gestion ».
Elle a été élue du 16e arrondissement de Paris, sénatrice de Paris de 2004 à 2017 et première vice-présidente du Sénat. Elle a été Juge à la Cour de justice de la République durant six ans. Durant ces deux mandats au Sénat, elle a été membre de la commission des affaires économiques, de la commission culture et de la commission des affaires étrangères et des forces armées.
Femme politique engagée, elle s’est illustrée dans toutes les luttes contre toutes les formes de discriminations. Elle a beaucoup contribué à faire évoluer les mentalités autour des diversités françaises. Elle est l’une des fondatrices du Club XXIe siècle, qui regroupe l’élite de la diversité. Elle est fidèle à son héritage arabo-musulman et se définit comme « Farouchement républicaine et sereinement musulmane ». Elle a rédigé de nombreux articles et notamment un ouvrage pour la Fondapol intitulé « Spiritualité et citoyenneté ». Elle est vice-présidente du projet Aladin. .

 

Pierre Lacroix

Passionné depuis toujours de dessin et d’écologie, c’est en 2012 que Pierre commence des études en architecture du paysage (master ULB, HECH & ULiège). Parallèlement à cela, il remplit des carnets de croquis lors de ses escapades et s’intéresse à l’animation et à l’éducation à l’environnement (Jeunes & Nature asbl). Dans un contexte d’anthropocène, la place de l’Homme dans le paysage occupe un rôle central dans sa réflexion.
En 2017, il écrit un mémoire en bande dessinée, Paysages résilients pour lancer des imaginaires de transition. Aujourd’hui, il travaille au Centre d’écologie urbaine asbl sur des projets de recherche-action participative sur la résilience systémique de la ville de Bruxelles.


Jean-Philippe Legris

Artiste autodidacte dans l’art plastique, il s’est intéressé précocement au dessin, à l’âge de 8 ans. Pendant 15 ans, il a été danseur professionnel. Il s’épanouit en réalisant de nombreux costumes et décors dans les compagnies dans lesquelles il a officié comme danseur.
Et de 2005 à aujourd’hui, il s’est consacré à l’art plastique avec plusieurs réalisations. L’art le mène à se livrer, à communiquer une pensée et un avenir.
Il a toujours pensé que « la place de l’homme n’est pas celle qu’il s’octroie mais celle que la nature lui donne, construite chaque jour, pas à pas ».


Sébastien Mabile

Docteur en droit public, avocat au Barreau de Paris depuis 2008 (Seattle Avocats), Sébastien Mabile intervient sur les questions de droit pénal et de droit de l’environnement, matière qu’il enseigne à l’Ecole des Affaires Internationales de Sciences Po Paris (PSIA) ainsi qu’à l’Université d’Aix-Marseille (Master de droit international et européen de l’environnement). Il est par ailleurs Président de la Commission « Droit et Politiques environnementales » du comité français de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Il est investi dans la lutte en faveur du climat aux côtés de l’association Notre Affaire à Tous et porte, aux côtés de Me François de Cambiaire, ce qui deviendra le premier procès climatique en France contre une multinationale du pétrole.


Quentin Mateus

Ingénieur-designer, Quentin a d’abord travaillé sur le développement de matériaux en fibre de jute au Bangladesh pour soutenir la filière locale. Aujourd’hui, il porte le projet Agami du Low-tech Lab, qui s’intéresse aux questions des matériaux et de la mobilité low-tech.
L’objectif de ce projet est de réaliser un véhicule démonstrateur et une grande expédition terrain à son bord, de Madagascar jusqu’en France par la côté ouest-africaine, à la rencontre d’entrepreneurs sociaux / low-tech.


Alain Paillard

Diplômé en économie et droit, Alain Paillard a été enseignant à l’université et  travaillé en cabinet d’expertise comptable; Il enchaîne sur des études philosophiques et théologiques (Paris, Rome) et devient curé de paroisse pendant 19 ans en Sarthe; Il poursuit ensuite un master en langues et civilisations orientales anciennes et un doctorat en théologie (Bible) ; il devient prêtre et un temps responsable du mouvement Pax Christi France.
Actuellement secrétaire général de Justice et Paix France, il est chargé des questions de société (Conférence des évêques de France) et enseigne à l’Université Catholique de l’Ouest (Bible).

 

Gabrielle Pannetier Leboeuf

Gabrielle est résidente canadienne à la Maison du Mexique et présidente du Comité des résidents de cette Maison. L’an dernier, elle était responsable du développement durable au sein du Comité des résidents de la Maison des étudiants canadiens, où elle était en charge du projet compost. Militante environnementale, elle s’intéresse depuis de nombreuses années à la lutte contre les changements climatiques et au mode de vie zéro déchet. Elle a suivi la formation sur le compost, offerte par la Mairie de Paris.

Jérôme Perrin

Il est Président de la startup Love Your Waste, qui valorise les bio déchets  issus  de  la  restauration  collective en les transformant en énergie et en engrais.

     

Corentin Pinsard

Corentin est résident à la Maison du Mexique. Curieux de comprendre ce qui l’entoure depuis son plus jeune âge, il s’intéresse très tôt à l’étude du piano et aux sciences. Après un cursus scientifique et de littérature allemande au lycée, il poursuit des études d’ingénieur à l’INSA de Rouen et se spécialise en énergétique. Au cours de ce cursus, sa sensibilité aux enjeux écologiques grandit et le conduit à poursuivre un Master 2 à AgroParisTech sur les interactions entre l’Homme et les écosystèmes terrestres.
Il a récemment débuté une thèse de doctorat au sein de l’institut national de la recherche agronomique sur la résilience des systèmes agricoles européens et milite pour une société écologique, au sein du Pacte Finance Climat et du manifeste pour un réveil écologique.


Brune Poirson

Brune Poirson est née le 1er septembre 1982 à Washington DC. Originaire du Vaucluse, elle a étudié à Sciences Po Aix puis à la London School of Economics et à la Harvard Kennedy School of Government. Elle débute sa carrière en Angleterre où elle travaille pour Nesta, le National Endowment for Science, Technology and the Arts (la fondation pour l’innovation britannique). Elle poursuit ensuite sa carrière dans l’innovation et le développement, en Inde puis aux États-Unis. Elle a travaillé dans les secteurs public (AFD), privé (Veolia) et associatif (Nesta).
Élue députée de la 3e circonscription du Vaucluse le 18 juin 2017, Brune Poirson est nommée le 21 juin 2017 secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre la Transition écologique et solidaire.


Jacques Rebotier

Compositeur, il écrit une musique libre, expressive, souvent liée au texte, ou virant au théâtre instrumental. Jeux de langage, formes, glissements du son et du sens, le travail de Jacques Rebotier porte avec précision sur tous les aspects du phrasé et de l’articulation, intonation, accentuation, rythme, débit.
Poète, il est l’auteur d’une quinzaine de livres édités chez Gallimard, Verticales, Harpo &, Actes sud, La Ville brûle ou Aencrages & Co. Son théâtre est édité aux Solitaires intempestifs. Performeur, il est régulièrement invité à dire ses textes seul ou accompagné de complices, musiciens, chanteurs, comédiens.
Metteur en scène, ses spectacles, dérangeants et joyeux, allient une écriture exigeante à un esprit insolite, ou plutôt d’ « incongru » : ce qui refuse de se mélanger. Il fonde en 1992 la compagnie voQue : ensemble de musique et compagnie verbale à l’origine de nombreuses créations.


Laurianne Rossi

Députée (LaREM) des Hauts-de-Seine depuis juin 2017, Laurianne Rossi est membre de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire. Très impliquée sur les questions de mobilité, de cadre de vie et d’égalité territoriale, elle est nommée responsable de la réforme ferroviaire en 2017 et rapporteure pour avis des projets de loi de finances 2018 et 2019 au nom de sa Commission. Elle est également membre de la Haute autorité pour la qualité de service dans les transports et membre du Conseil National du Bruit. Questeure de l’Assemblée nationale et Vice-Présidente de l’Observatoire de l’éthique publique, Laurianne est fortement mobilisée sur les questions institutionnelles, éthiques, républicaines et laïques.
Diplômée en sciences politiques et en droit public (IEP d’Aix-en-Provence et Université Paris 1-Sorbonne), elle a travaillé au Sénat (2007-2009), à l’Office Public de l’Habitat de Paris (2009-2012), à l’Institut des Infrastructures pour la Mobilité (2012-2015) avant de rejoindre SNCF Réseau en 2016, où elle exerce jusqu’à la date de son élection. .


Emmanuel Soulias

Il est directeur général de la coopérative ENERCOOP, fournisseur français d’électricité d’origine 100% renouvelable.


Jean-François Strouf

Directeur adjoint de l’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe (ECUJE), il est également Président de l’association JudaïQual – Réparons Le Monde : une association de lanceurs d’alertes Juifs qui représente la très forte convergence qui existe entre défense de l’environnement, d’une part et la vision juive du « Tikoun Olam » – la Réparation du Monde – d’autre part.
Il anime l’émission hebdomadaire environnementaliste « Les pieds sur terre » sur Judaïques FM (94.8 à Paris).


Hervé le Treut

Climatologue et professeur à Sorbonne Université, il est directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace et membre de l’Académie des sciences.


Romain Troublé

Il a reçu une double formation avec un Master 2 en biologie moléculaire et un Master à HEC-Telecom Paris. Il a également été régatier professionnel au plus haut niveau avec notamment deux participations à la Coupe de l’America pour les défis français en 2000 et 2003 à Auckland.
De 2003 à 2006, il a travaillé pour une société spécialisée en logistique polaire en Arctique, Antarctique et en Sibérie pour des expéditions sportives, touristiques ou scientifiques aux pôles ainsi que pour des découvertes de mammouths congelés.
Depuis 2004, il est en charge de la direction opérationnelle des expéditions Tara et est aujourd’hui Directeur Général de la Fondation Tara Expéditions, depuis 2009.
Romain est également Président de la Plateforme Océan & Climat regroupant 80 organisations en France et à l’étranger.