Architecture contemporaine tunisienne à la Cité internationale universitaire de Paris

Exposition des cinq projets du concours pour le futur pavillon Habib Bourguiba

14/12/2016


par Pascale Dejean


© Explorations architecture, Lamine Ben Hibet
© Explorations architecture, Lamine Ben Hibet

Depuis 1953, La Tunisie accueille chaque année 200 étudiants dans une maison située en bordure du boulevard Jourdan, dans le parc ouest. Edifiée par Jean Sebag dans un style caractéristique des années cinquante, cette maison se distinguait à l’époque par la qualité de son design mobilier, signé Jean Prouvé, Charlotte Perriand ou encore Sonia Delaunay et Nicolas Schöffer pour la mise en couleur.

La Tunisie se lance aujourd’hui dans la construction d’un second pavillon afin de permettre à 200 étudiants et chercheurs tunisiens supplémentaires de poursuivre leurs études supérieures dans la métropole parisienne. Ces étudiants bénéficieront ainsi d’un logement confortable ainsi que d’espaces communs qui favoriseront leur sociabilité. Un nouvel auditorium de 250 places pourra accueillir une programmation culturelle diversifiée et un salon de thé ouvrira ses portes à tous les visiteurs désireux de se mêler aux résidents de la maison, dans une atmosphère typiquement tunisienne.


Dans le nouveau panorama architectural qui se dessine à la Cité internationale (saison 3), la tendance est à la compacité et au bioclimatisme. La double peau du Pavillon Habib Bourguiba et son volume ondulant répondent à une logique d’insertion durable dans le site tout en proposant une esthétique contemporaine. Quant au programme, s’il satisfait les besoins de confort des étudiants, notamment sur le plan thermique et acoustique ; il répond également à des préoccupations d’organisation spatiale de nature à introduire une séparation fonctionnelle entre les espaces dédiés aux résidents et ceux qui sont accessibles au public.


C’est le groupement associant l’agence Explorations architecture (mandataire), Lamine Ben Hibet (architecte tunisien) et la Galerie Itinerrance (direction artistique) qui a été choisi parmi les cinq équipes retenues à l’issue d’un concours d’architecture lancé par la Fondation de la Maison de Tunisie :
- Explorations architecture / Lamine Ben Hibet et Galerie Itinerrance : lauréat
- TVK / ALEA-OLEA / Mohamed Hachicha
- Dietmar Feichtinger architectes / Hela Boussema & Raëd Skhiri / Naziha Mestaoui
- Louis Paillard architecte / Imhotep International / El Seed
- Randja – Farid Azib Architects / Baak Architects and associates / Hela Lamine / Samir Makhlouf


Le bâtiment sera construit en bordure du boulevard périphérique, dans le parc ouest. Il sera ainsi implanté dans l’axe de la maison historique, située au nord.
La richesse et l’innovation apportées au projet tiennent dans l’intégration forte d’artistes dans l’équipe de concepteurs. La direction artistique du projet est confiée à la Galerie Itinerrance, qui coordonne les nombreux artistes tunisiens intervenant sur le projet. Shoof, artiste tunisien de street art, a dessiné la double peau, proposant une réinterprétation contemporaine de l’écriture arabo-musulmane, tout en offrant une conception revisitée des moucharabiehs. Une chaise “pavillon Habib Bourguiba” sera spécialement créée à cette occasion.


Parmi les autres caractéristiques du bâtiment, il en est une qui s’ancre directement dans la culture tunisienne tout en répondant à une problématique locale. En effet, sa forme en huit s’inspire de la topographie du désert tunisien tandis que ses courbes et facettes renvoient le son aléatoirement, proposant une solution technique de protection aux nuisances sonores du boulevard périphérique.
Du côté du parc, un large portique forme l’entrée principale du bâtiment. Ce portique traversant laisse entrevoir un jardin arboré en terrasse à l’arrière du bâtiment, ainsi protégé du périphérique.
A l’intérieur, les espaces sont organisés autour de deux axes verticaux, aux extrémités de cette forme en huit. Un atrium traversant les 7 étages et rassemblant des circulations verticales en un espace convivial constitue le cœur animé de la vie étudiante.

© Explorations architecture, Lamine Ben Hibet

© Explorations architecture, Lamine Ben Hibet



Les chambres conservent aussi l’esprit tunisien avec ses banquettes et ses jeux de lumière. La double peau s’inscrit en protection de grandes fenêtres sur toute la largeur de la chambre. L’ensemble du mobilier ainsi que les parois extérieures de la salle de douche seront réalisés en bois, conférant à cet espace son unité d’ensemble.

© Explorations architecture, Lamine Ben Hibet

© Explorations architecture, Lamine Ben Hibet


En matière d’énergie, le projet intègre les éléments suivants :
-  L’enveloppe performante du bâti, via la mise en œuvre d’une isolation extérieure généralisée (façade et toiture) ;
- La réduction des consommations d’énergie, notamment par le choix des systèmes de production d’énergie, de ventilation et d’éclairage économes
- L’utilisation de l’énergie solaire via des panneaux solaires thermiques
Les labels pris en compte sont les suivants :
-  RT 2012
- Plan climat de la ville de Paris
- EFFINERGIE +
Ce dernier label est le plus restrictif en termes de performance énergétique puisqu’il correspond à la RT 2012 – 20%.


Le bâtiment possède une bonne empreinte bioclimatique grâce à un projet compact et une captation solaire très performante. L’isolation extérieure est continue sur toute l’enveloppe thermique.
La ventilation est un axe majeur de la conception passive et basse énergie. Un système de ventilation collective à double flux est mis en œuvre, ce qui permet de traiter les nuisances acoustiques et favorise la qualité d’air.
La production d’eau chaude est le principal poste de consommation pour les logements basse consommation. Afin de garantir la performance énergétique et la qualité environnementale du bâtiment, le projet prévoit la mise en œuvre de panneaux solaires thermiques pour couvrir 40% des besoins en ECS.


Article réalisé grâce à la contribution d’OskaProd, mandataire du groupement d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour le projet « Pavillon Habib Bourguiba ».

logo fondation mdt essai 1


Pour en savoir plus sur les cinq projets retenus : exposition présentée à L/OBLIQUE jusqu’au 31 janvier : tlj sauf lundi, 14h-18h (fermeture exceptionnelle du 24 décembre au lundi 2 janvier)