Histoire

la maison internationale

Un généreux mécène : John D. ROCKEFELLER Jr.

La Maison internationale a été construite dans les années 1930. C’était la quatrième du nom à voir le jour après celle de New York (1924), Berkeley (1930) et Chicago (1932). Elle a été financée grâce à une donation du philanthrope américain John D. ROCKEFELLER Jr. Après avoir consacré une partie de sa fortune à la restauration des châteaux de Fontainebleau et de Versailles, il s’est intéressé à la Cité internationale. L’idée était d’y bâtir un espace commun à l’ensemble des maisons pour favoriser les rencontres et le brassage.

Une « mini réplique » du château de Fontainebleau

La conception de la Maison internationale a été confiée en avril 1933 à l’architecte américain Jean-Frédéric LARSON. Ce dernier s’est inspiré de l’architecture française classique, en particulier du château de Fontainebleau, pour créer un bâtiment de style « néo-Louis XIII ». La Maison internationale a été inaugurée en 1936. Elle forme un ensemble monumental de 22 000 m2 composé de deux pavillons d’entrée symétriques, d’une cour d’honneur et d’un corps central de bâtiment flanqué de deux ailes.

Une nouvelle jeunesse

Au fil du temps, la Maison internationale a accueilli une population de plus en plus diversifiée. Mais après 70 ans d’activité, elle présentait des signes de vieillissement. Des travaux menés depuis 1999 ont permis de rénover progressivement les bâtiments et de donner aux lieux une nouvelle jeunesse. Une terrasse a été même construite sur la façade sud ! Les services ont également été ouverts au public extérieur. Cela a permis d’élargir au-delà du monde universitaire l’idée de brassage qui fut à l’origine de l’édifice.