Projet : Maison de l'Île-de-France


Programme

Programme

  • Surface de plancher : 5 205 m2
  • 142 chambres étudiantes
  • 1 salle polyvalente
  • 1 foyer
  • 1 bibliothèque
  • 1 salle informatique
  • 1 salle d’études
  • Cuisines collectives à chaque étage

Implantation

Conçue selon les techniques les plus innovantes en matière de développement durable, la Maison de l’Ile-de-France s’implante au sud du parc, le long du boulevard périphérique, entre la Maison du Cambodge et celle du Liban.

8 étages et des espaces collectifs

Son dessin répond aux contraintes du site et aux critères de performance énergétique (objectifs ZEN Zéro Energie Nette). Le bâtiment de 8 étages, compact, présente une géométrie singulière, avec une forme triangulaire ramassée côté parc, et plus ouverte côté périphérique pour former une large paroi qui capte l’énergie solaire. La façade sud exposée aux nuisances de la voie rapide est traitée de manière à créer une barrière acoustique et son orientation permet d’y installer des capteurs solaires.

Concernant son programme, la Maison privilégie les espaces collectifs avec notamment une grande salle polyvalente en double-hauteur s’ouvrant largement sur le paysage du parc. Chaque étage comporte 23 chambres spacieuses aménagées et accompagnées de salles de bains et toilettes, toutes accessibles aux personnes à mobilité réduite ; elles sont distribuées par un double couloir prolongé par une cuisine collective orientée au nord.

Un bâtiment à énergie positive

La Maison de l’Ile-de-France constitue une révolution sur le plan du développement durable. En affichant l’ambition du niveau Energie Positive au-delà des usages réglementaires, le projet se veut exemplaire au plan de la maîtrise des économies d’énergie, en anticipant sur la réglementation thermique 2020.

La maison bénéficiera d’une véritable centrale énergique solaire qui assurera 75 % de ses besoins thermiques. Des tubes solaires chauffent un volume total de 220 m3 d’eau répartis dans deux cuves préfabriquées de 15 m de haut. Ce stockage d’énergie inter-saisonnier alimente l’eau chaude sanitaire et les circuits de chauffage.

En parallèle de ce système innovant, la production d’électricité du bâtiment est assurée par des panneaux photovoltaïques situés en toiture et sur le plan incliné de la façade Sud. La Région a également intégré au projet : l’énergie grise, la qualité de l’air intérieur, l’autonomie en éclairage naturel, les matériaux bio-sourcés, un chantier à faible nuisance et la sensibilisation des futurs occupants au développement durable.

Maître d’oeuvre
Agence ANMA – Nicolas Michelin & Associés 

Équipe de maîtrise d’oeuvre
DEERNS : BET Fluides, Environnemental
PEUTZ : Acoustique
CPR : Ingénierie et études techniques
Bureau Michel Forgue : économiste

Maîtrise d’ouvrage
Région Île-de-France

Équipe de maîtrise d’ouvrage
Unité Développement – Direction de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur – Service des opérations immobilières : Dominique Dantec, Nathalie Weinstein.
Mandataire : SAERP – Danielle Maatouk.
Programmiste : ADELANTE – Genevieve Baïetto.
Assistance à la maîtrise d’ouvrage Qualité Environnementale : TRIBU – Alain Bornarel, Edith AKIKI, Hélène MICHELSON