Maison de Norvège


Histoire de la Maison

L’esprit nordique et au-delà

En 1927, l’ambassadeur de Norvège à Paris, Fritz Wedel Jarlsberg, prit les premières initiatives officielles pour susciter l’intérêt du public et du gouvernement norvégiens pour construire une Maison de Norvège.

Le projet commença à se concrétiser dans les années trente quand la principale industrie norvégienne de l’époque, Norsk Hydro, se rallia au projet. Après la guerre, en 1947, sous l’égide de l’ambassadeur de Norvège, fut enfin constitué un comité franco-norvégien ayant pour but de réunir tous les fonds nécessaires.

Au lieu des 50 chambres initialement prévues par les Norvégiens, ce fut finalement le double qu’il fut décidé de réaliser, conformément aux souhaits de l’Université de Paris et grâce à des donations françaises complémentaires.

Le 13 juin 1951, la Princesse Ragnhild de Norvège posa la première pierre de l’édifice, qui fut inauguré un peu moins de trois ans plus tard, le 30 mars 1954, en présence du Président de la République française René Coty.

Le bâtiment

Œuvre de l’architecte norvégien Reidar Winge LUND, le bâtiment est représentatif du modernisme norvégien. Son style scandinave se distingue par ses façades en briques rouges importées de Norvège et ses espaces intérieurs en bois clair.

Pour préserver l’esprit nordique, une attention particulière a été portée au confort des espaces collectifs.

 

Les rénovations

La Maison a fait l’objet d’une importante rénovation achevée en 2010. L’objectif : améliorer le confort des chambres et des espaces communs dans le respect des normes de sécurité et d’accessibilité actuelles. En 2016, les sanitaires furent également rénovés grâce à un don du ministre norvégien de l’enseignement et de la recherche.

Bon à savoir
En 2001, la maison a été distinguée « Bâtiment important du 20e siècle ».