Inauguration de la Maison de la Corée à la Cité internationale universitaire de Paris

13/12/2018


par Ozlem Yildirim


Crédit : Hervé Abbadie
Télécharger le PDF

Première maison de pays depuis 1969 à la Cité internationale universitaire de Paris

La Maison de la Corée sera inaugurée le 14 décembre 2018 en présence de YOO Eun-hae, Vice-Première Ministre et Ministre de l’Education de la République de Corée ; CHOI Jong-moon, Ambassadeur de la République de Corée en France; Gilles PECOUT, Recteur de la région académique Île-de-France, Recteur de l’académie de Paris, Chancelier des universités de Paris ; Jean-Marc SAUVE, Vice-président honoraire du Conseil d’Etat, Président de la Fondation Cité internationale universitaire de Paris et Carine CAMBY, Déléguée générale de la Fondation Cité internationale universitaire de Paris.

La Maison de la Corée, conçue par l’équipe d’architectes franco-coréenne Ga.a architects et Canale 3, a été financée à 50% par le Ministère de l’Education coréen et à 50% par la Fondation Coréenne chargée du logement étudiant (KFPP).

La coopération universitaire et culturelle franco-coréenne

 

La France est le 4e pays d’accueil des étudiants internationaux dans le monde et le 8e pays d’accueil des étudiants sud-coréens. En 2015-2016, le nombre d’étudiants sud-coréens inscrits dans une université française était estimé à 6 500. Les deux pays se donnent pour objectif d’arriver à 10 000 à l’horizon 2020.  Par ce projet, la France et la Corée affirment leur volonté commune de renforcer la coopération universitaire, scientifique et culturelle entre les deux pays en développant l’accueil d’étudiants et de chercheurs coréens à Paris. Cette nouvelle maison est un engagement majeur de la République de Corée en faveur de cet objectif. Elle constituera le point d’appui du rayonnement de la Corée en Île-de-France et favorisera la diffusion de la langue et de la culture coréenne. La Maison accueillera des étudiants, des chercheurs et des artistes en mobilité internationale, à partir du master.

 

Cité 2025 : un campus en plein essor

 

Un accord foncier historique conclu en 2011 a permis de lancer la troisième phase de développement de la Cité internationale universitaire de Paris : pour la première fois depuis près de 50 ans, 10 nouvelles maisons sont créées sur le campus. La Corée du Sud est le premier pays à avoir intégré ce projet de développement. Sur le modèle historique des maisons de pays de la Cité internationale, en 2014, l’Etat français, via la chancellerie des universités de Paris, a mis un terrain de 2 600 m2 à la disposition de la Corée du Sud pour la construction d’une maison. Les autorités coréennes ont assuré de leur côté la construction de la maison en s’appuyant sur le Ministère de l’Education nationale et la fondation coréenne chargée du logement étudiant, puis, ont fait don de la maison aux universités de Paris.

Sérénité, simplicité et échanges internationaux

 

La maison s’élève sur 8 étages (rez-de-chaussée et rez-de-jardin) et comprend 250 chambres (262 lits). Sa conception repose sur une réinterprétation des spécificités spatiales coréennes mêlant simplicité et sérénité. Elle dispose d’une salle polyvalente dédiée aux événements culturels et universitaires, d’un restaurant coréen « Comptoir coréen » et d’une épicerie, d’espaces collectifs (t studios de musique, 1 atelier d’artiste, des salles de sport et de travail) et d’un jardin traditionnel qui répondent à l’ambition principale du lieu : favoriser les échanges entre étudiants du monde. Tournée vers le centre du campus, elle « ouvre les bras et souhaite la bienvenue ». Elle pratiquera comme toutes les maisons du campus, le brassage des nationalités qui consiste à accueillir les résidents d’autres maisons et à envoyer des résidents coréens dans d’autres maisons de façon à favoriser la présence d’un grand nombre de nationalités dans chaque maison. Le principe du brassage des nationalités permet aux résidents de vivre dans un contexte multiculturel et favorise les échanges, conformément aux valeurs fondatrices de la Cité internationale universitaire de Paris.