Arrivée du périphérique, fin de l’expansion

A la fin des années 1950, la construction du boulevard périphérique bouleverse la physionomie de la Cité et fixe définitivement son périmètre.

15/09/2014


par Lucille Testard de Marans


 saison-2-ciup-cite-internationale-construction-peripherique-1969

 

La réalisation du boulevard périphérique ampute la Cité internationale d’une frange de terrain de 60 mètres de large sur toute sa façade sud, contrariant durablement les ambitions d’expansion de la Cité et fixant définitivement le périmètre du campus en 1960.

Ainsi, alors que, au début des années 1960, la Cité internationale disposait de terrains d’une surface totale de 42 hectares et projetait d’y construire 49 fondations pour accueillir 8 000 étudiants, la construction du boulevard périphérique la contraint à revoir ses ambitions d’expansion. Une dernière maison est construite en 1969, portant le nombre de résidences à 37, dans un parc de 34 hectares.

Le site d’origine se voit par ailleurs fractionné par l’arrivée du boulevard, qui isole une maison de l’autre côté de l’infrastructure : la Maison des Elèves Ingénieurs Arts et Métiers