Départ de Carine Camby

Carine Camby, Déléguée générale de la Cité internationale universitaire de Paris, quitte la Fondation nationale après l’avoir dirigée 8 ans et demi. Elle rejoindra la Cour des Comptes à compter du 15 juillet 2019.


14/06/2019


© Antoine Meyssonnier

 

Les deux mandats de Carine Camby ont été riches et ont ouvert de nouvelles perspectives pour la Cité internationale universitaire de Paris. Celle-ci connaît aujourd’hui une nouvelle dynamique, à la hauteur des enjeux en matière d’accueil sur notre territoire d’un nombre toujours croissant d’étudiants et de chercheurs internationaux. La Cité internationale s’est ainsi engagée ces dernières années dans des chantiers très structurants pour l’avenir, avec une ambition forte : faire de la Cité internationale un campus aux standards internationaux, exemplaire sur le plan de la vie étudiante et du développement durable.

 

Lancé en 2012, le projet de développement a permis de lancer le programme de construction, après 50 ans de gel des projets, de 10 nouvelles maisons sur le campus, soit 1800 logements supplémentaires. La réussite de ce projet a reposé sur le renforcement des relations de confiance entre la Cité internationale et tous ses partenaires, au premier rang desquels le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la Région Île-de-France, la Ville de Paris et la Chancellerie des universités de Paris.

 

C’est ainsi qu’un protocole d’échange foncier a pu être conclu en 2012 avec l’Etat, la Ville de Paris et la Chancellerie des universités de Paris, qui a ouvert la voie au projet de développement du campus. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a alloué 22 M€ à cette opération. Trois nouveaux pays ont ainsi pu construire leur maison : la Corée du Sud, la Chine et l’Egypte. Dans ce même cadre, la Région Île-de-France a édifié une résidence « zéro énergie », et l’Inde et la Tunisie se sont engagées dans l’extension de leur capacité d’accueil. Enfin, la Cité internationale a lancé les travaux de construction de la Maison des étudiants de la francophonie.

La Cité internationale a également achevé la réforme de sa gouvernance, accompagnant les maisons dans la mise en œuvre de leurs nouveaux statuts de fondations reconnues d’utilité publique.

 

Toutes ces actions ont permis de développer la notoriété de la Cité internationale et de mener avec succès une vaste campagne de mécénat qui a permis de collecter 7,5 millions d’Euros et de financer de nombreux projets, dont la création de près de 400 bourses pour aider les étudiants les plus en difficulté à financer leur logement.

 

La rénovation du parc immobilier ancien a également été poursuivie activement et plusieurs grands équipements sportifs ont été rénovés et mis aux normes. L’accessibilité du parc et des bâtiments a été fortement améliorée. Le parc a été agrandi et embelli, avec la plantation de plus de 1500 nouveaux arbres grâce au soutien de la Ville de Paris. Consciente des enjeux environnementaux, la Cité internationale a su inscrire l’ensemble de ces projets dans une démarche éco-responsable ambitieuse.

 

Au cours de ces 8 dernières années, la place de la Cité internationale dans l’attractivité des établissements d’enseignement supérieur et de recherche franciliens a été confortée. La Cité internationale a développé ses partenariats avec les universités de Paris de façon à accueillir leurs étudiants et chercheurs internationaux. Elle a également engagé une politique active d’amélioration du dispositif d’accueil des publics en mobilité internationale, développant une véritable « culture de l’accueil ». Les services offerts aux publics en mobilité ont été modernisés avec la création d’un Welcome Desk Paris, l’ouverture d’un espace de co-working et la rénovation du restaurant universitaire dont la gestion a été confiée au Crous de Paris.

 

Très attachée à la solidarité, à la tolérance et au vivre-ensemble, Carine Camby, avec le soutien de ses Présidents, Marcel Pochard puis Jean-Marc Sauvé, et du Conseil d’administration de la Fondation, s’est attachée à faire vivre l’idéal et les valeurs portées par les fondateurs de la Cité internationale. Le développement de la convivialité sur le campus, le soutien aux projets menés par les résidents ou la création d’un réseau des alumni sont autant de projets importants qu’elle a pu mener.

« La Cité internationale construit son avenir et fait le pari de l’attractivité de son modèle et de son projet de vie. Je suis profondément convaincue de la pertinence et de l’actualité des valeurs de paix, de solidarité et d’ouverture portées par la Cité internationale. Mon attachement personnel à cette Œuvre restera très fort. »

Carine Camby, Déléguée générale