CitéScope

Séminaire Hélène Cixous : As you like it / Comme il nous plaira

Le
Maison Heinrich HEINE

Suite de la séance du samedi 16 novembre 2019.

Comme il plaira à qui ?
Qui quoi il ? Il qui ? Quoi ?
Par comme commence you. You ?
C’est-à-dire tu vous nous que je suis. Comme As, c’est-à-dire also, also, aussi, nous mène Shakespeare à Proust, c’est-à-dire ouvertement, philosophiquement, à Sodome et Gomorrhe autrement dit le bourdon et l’orchidée, aka Monsieur de Charlus et Jupien, Stillitano et Genet, les fleurs du mâle-et- aussi-femelle-ou-encore feu mâle ou famelle.
Il y a du monde, en chemin de soi-même. On est toujours plusieurs sous un même-nom. Suivons-moi : on prendra pour ange exemplaire Rosalind, ce personnage de co-médie shakespearienne qui avait déjà commencé à nous embobiner quand elle était d’abord Richard, l’acteur fétiche jumeau vital de Shakespeare, puis à nous égarer à plaisir dans la forêt d’êtres à neuf sous le non-aspect de Ganymède, et alors nous charmant en Ganymède comme si nous étions une bande de zeus, nous in-ou-ex-citant à l’appeler Rosalind, si, si, Richardrosalindganymèderosalindéfiniment, et, imultanément, tournons-nous vers l’Andromède Andros-mède en laquelle « Marcel » est changé pour l’éternelle écriture. « Quelque diversité d’herbes qu’il y ait tout s’enveloppe sous le nom de salade. »

On se rappellera donc :
Shakespeare : As you like it et La Nuit des Rois
James Joyce : Ulysse
Virginia Woolf : Orlando
Jacques Derrida : Mal d’Archive
Montaigne : Essais
Hélène Cixous : Nacres et 1938, nuits