CitéScope

CYCLE DE MUSIQUE CONTEMPORAINE / “LE SACRE DE LA CRÉATION”, DUO REYNALDO

Le
Fondation suisse

shooting paris 091
Le sacre de la création par le duo Reynaldo, avec Florestan BOUTIN et Michaël ERTZSCHEID.
 
Le cycle de musique contemporaine de la Fondation suisse reprend cet hiver avec le Sacre de la création proposé par le Duo Reynaldo, né d’une rencontre entre les pianistes Florestan BOUTIN et Michaël ERTZSCHEID. Ensemble, ils décident d’aller, à quatre mains, explorer les régions les plus lointaines du piano.

AU PROGRAMME

À l’occasion du centième anniversaire du Sacre du Printemps d’Igor STRAVINSKY, ils débuteront le concert par la version originale à quatre mains du Sacre.

Dans une seconde partie, ils interprèteront de courts hommages à STRAVINSKY commandés à dix compositeurs d’horizons variés. Ces hommages « Flash » de quelques minutes donneront à entendre et parfois à voir, ce que ce chef d’œuvre leur évoque aujourd’hui.

 
« Nos vies modernes ont tendance à nous faire oublier que nous fonctionnons étroitement avec le cycle des saisons. Dans les sociétés anciennes, des rituels païens et plus tard religieux, annonçaient, à travers des fêtes et des célébrations, les cycles terrestres. C’est en se référant à un rituel sacral païen qu’Igor Stravinsky écrit, en 1913, le Sacre du Printemps qui brise d’un trait les règles de l’art officiel et initie une révolution musicale et artistique. Comme la plupart des artistes contemporains de cette époque, il s’agissait de questionner l’homme civilisé, de renouer avec « l’homme » et ses origines. »
Duo Reynaldo.
 
Rendez-vous donc pour ce concert très pianistique qui promet d’être festif, drôle, décalé, poétique et nous l’espérons, dansant !


BIOGRAPHIES

Initié à l’art du piano par sa mère, Florestan BOUTIN mène des études musicales classiques puis, attiré par la création musicale à travers l’improvisation notamment, il intègre un big-band dirigé par le trompettiste Pierre DREVET. Cette expérience conjuguée à celle du théâtre musical au sein de la Péniche Opéra seront déterminantes dans sa vie de musicien. Musicien engagé et actif, il multiplie depuis les expériences, les rencontres et les projets en tant qu’interprète, improvisateur, et pédagogue.

Michaël ERTZSCHEID débute le piano à l’âge de 8 ans et poursuit avec de brillantes études de musique classique. Un fort intérêt pour la pédagogie vient s’ajouter à sa passion pour l’accompagnement, le déchiffrage et le répertoire symphonique. Il aura l’occasion de croiser sur sa route musicale des personnalités telles que les compagnies de Pina BAUSCH par exemple. Régulièrement en concert en France et à l’étranger, il multiplie ses expériences en tant que chambriste, soliste et improvisateur.