Marcel POCHARD

Marcel-Pochard

La carrière de Marcel POCHARD est celle d’un haut fonctionnaire de l’État : après des études à Sciences-Po Paris puis à l’ENA, il se met au service de l’État, en évoluant notamment au sein de cabinets ministériels, d’une grande direction d’administration centrale (la direction générale de l’administration et de la fonction publique, rattachée au Premier Ministre), et du Conseil d’État.

En 2006, il devient Président du conseil d’administration de la Cité internationale. Historiquement, pour présider la Cité, il est fait appel à une personnalité appartenant à l’État, mais ayant suffisamment d’indépendance pour incarner une fondation pleinement autonome, surtout quand elle est de l’importance de la Cité. Tout le profil d’un conseiller d’État. Sans compter que Marcel POCHARD, en tant qu’ancien résident (de la Fondation Deutsch de la Meurthe), connaît bien la Cité.

Qui plus est, au Conseil d’Etat, il a eu longtemps à traiter les dossiers de reconnaissance de l’utilité publique des associations et fondations. Quand il a été appelé à présider la Cité, le dossier majeur était celui de la nouvelle gouvernance et de l’accession des différentes maisons de pays au statut de fondations reconnues d’utilité publique. Il fallait bien connaître les arcanes administratives et le droit des fondations pour dénouer la complexité du dossier.