Une Maison d’Egypte à la Cité internationale universitaire de Paris : signature d’un accord cadre le 24 octobre 2017

25/10/2017


par Ozlem Yildirim


Télécharger le PDF

Signature-Egypte-625x300

Un accord cadre a été signé hier pour la construction d’une Maison d’Egypte à la Cité internationale universitaire de Paris, par Sameh Choukry, ministre des Affaires étrangères de la République arabe d’Egypte ; Gilles Pécout, Recteur de la région académique Île-de-France, Recteur de l’académie de Paris, Chancelier des universités de Paris ; et Jean-Marc Sauvé, Président de la Cité internationale universitaire de Paris. Cet accord a été signé en présence de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française. Ce projet s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération universitaire entre la France et l’Egypte comme l’a annoncé hier le Président de la République française Emmanuel Macron.

Par cette signature, la Chancellerie des Universités de Paris met un terrain de 1900 m² à la disposition de la République arabe d’Egypte pour y construire une résidence étudiante de 200 chambres comportant également un espace destiné à promouvoir la culture égyptienne. La République arabe d’Egypte fera donation du bâtiment aux Universités de Paris dès l’achèvement de l’ouvrage, comme c’est le cas pour toutes les maisons de la Cité internationale.

Cet accord-cadre permet à l’Egypte et la France d’affirmer leur volonté commune de renforcer la coopération universitaire, scientifique et culturelle franco-égyptienne déjà très forte et ancienne : 400 publications dans des revues internationales de haut rang sont cosignées par les chercheurs des deux pays chaque année[1]. Aujourd’hui 4e pays d’accueil des étudiants en mobilité internationale, la France a accueilli 2 407 étudiants égyptiens en 2015-2016[2].

Le 12 octobre dernier, Khaled Abdel Ghaffar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique égyptien et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, avaient exprimé leur souhait de renforcer la coopération entre l’Egypte et la France en développant la mobilité étudiante par la mise en place, notamment, de bourses cofinancées pour augmenter le nombre de boursiers de masters et de contrats doctoraux.

La construction de la Maison d’Egypte à la Cité internationale est un engagement majeur de la République arabe d’Egypte en faveur de cet objectif. Elle constituera le point d’appui du rayonnement universitaire et culturel de l’Egypte en Île-de-France et permettra de diffuser la culture égyptienne auprès du public parisien.

L’édification de la Maison d’Egypte s’inscrit dans le projet de développement de la Cité internationale qui prévoit la création de 10 nouvelles maisons (1 800 nouveaux logements) et la modernisation de ses infrastructures et de ses services d’ici à 2025. La Cité internationale compte actuellement 25 maisons de pays[3] et pourra accueillir de nouveaux pays. La République arabe d’Egypte est le troisième pays à s’engager en ce sens après la République de Corée et la République populaire de Chine.


Chiffres Campus France

[1] Site du Ministère de l’Enseignement supérieur français

[2] Statistiques Campus France

[3] Allemagne, Argentine, Arménie, Belgique, Brésil, Cambodge, Canada, Danemark, Espagne, États-Unis, Grèce, Inde, Italie, Japon, Liban, Luxembourg, Maroc, Mexique, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse, Tunisie.