Tremplin pour la recherche en français : les deux lauréates du concours Francosphères ont été désignées

18/05/2017


par Ozlem Yildirim


francospheres2017-aude-esther
Télécharger le PDF

Francosphères, Tremplin pour la recherche en français


L’Université de Montréal (UdeM) et la Cité internationale universitaire de Paris (Ciup)* ont lancé le concours Francosphères fin 2016 afin de valoriser la recherche en langue française et de promouvoir la mise en réseau d’étudiants-chercheurs francophones. Le jury et le public ont désigné deux lauréates parmi les douze candidats : Aude NYADANU et Esther MC SWEEN-CADIEUX. Elles présenteront leurs projets au public le samedi 20 mai 2017 à la Cité internationale universitaire de Paris.

Les vidéos présentant leur projet de recherche ont été publiées sur le site de Francophères (www.francospheres.com). Aude NYADANU et Esther MC SWEEN-CADIEUX ont chacune remporté deux prix. Le premier prix, dit Prestige, attribué par le jury, est un voyage de recherche d’une semaine à Montréal pour la lauréate résidant à la CiuP et d’une semaine à la Cité internationale pour la lauréate de l’UdeM. Le deuxième prix, délivré par le public, qui a participé à la sélection en votant pour les meilleurs projets directement sur le site du concours, permet aux deux doctorantes de bénéficier d’une bourse d’études, d’une valeur de 300€ et de 500$ respectivement.

Projet 1 : « Produire des médicaments de manière plus économique et plus écologique ».

Aude NYADANU, résidente à la Cité internationale, est en deuxième année de thèse, en codirection de l’École Polytechnique de Paris et de l’ENS Paris.

Projet 2 : « Comment favoriser l’utilisation de la recherche pour améliorer la santé au Burkina Faso ? ».

Esther MC SWEEN-CADIEUX, doctorante en psychologie de l’Université de Montréal.

 

Cliquez ici pour découvrir les deux projets lauréats

 

* Pour la Cité internationale, le projet est porté par la Maison des étudiants canadiens, la Maison de la Tunisie et la Fondation Suisse.

Valoriser la recherche faite en français

Le concours vise à mettre en avant la richesse de la recherche, toutes disciplines confondues. Il promeut également les travaux scientifiques menés en français, facteur  de diversité au sein de la recherche scientifique. Valoriser, créer de nouveaux réseaux et donner de la visibilité sont les objectifs de Francosphères : les idées doivent circuler, les innovations se faire connaître, les changements s’expérimenter.

Une deuxième édition du concours aura lieu à la rentrée universitaire 2017.

Composition du jury 

Le jury présidé par Chantal Pharand, vice-rectrice adjointe aux affaires étudiantes et à la réussite à l’Université de Montréal, est composé de quatre professeurs. Marc Cerisuelo, philosophe et ancien directeur de la Fondation Lucien-Paye de la Ciup ; François Brunet, historien des images et de la culture des Etats-Unis et directeur du Collège Franco-britannique de la Ciup ; François-Joseph Lapointe, biologiste, artiste et professeur au Département de sciences biologiques de l’Université de Montréal ; Pascale Lehoux, chercheure et professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal.