Signature d’une convention de partenariat entre la Cité internationale et l’Agence universitaire pour la francophonie (AUF)

A l’occasion de la pose de la première pierre de la Maison des étudiants de la francophonie, le 20 mars dernier, la Cité internationale et l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) ont signé une convention de partenariat en faveur de la promotion de la francophonie. Cette convention permet à l’AUF de réserver 150 logements dans la future maison, qui ouvrira ses portes en 2020.


02/04/2019


©Antoine Meyssonnier
©Antoine Meyssonnier

 

Grâce à ce partenariat, la Cité internationale universitaire de Paris et l’Agence universitaire de la francophonie réaffirment leur engagement en faveur de la promotion des échanges entre étudiants de toutes nationalités, dans un esprit de tolérance et de respect mutuel.

 

La convention permettra prioritairement l’accueil et l’admission à la Cité internationale de résidents-étudiants francophones, chercheurs en master, en doctorat et chercheurs post-doc, dont les pays ne sont pas représentés par une maison au sein de la Cité internationale.

 

La Maison des étudiants de la francophonie, financée par la Cité internationale, sera composée de 300 studios conventionnés. Il s’agit d’un projet résolument tourné vers la jeunesse qui fait le pari de la mise en valeur des talents des pays francophones en leur permettant d’étudier dans les meilleurs établissements d’enseignement supérieur franciliens.

 

A l’occasion de la pose de la première pierre de la maison, le recteur de l’AUF, Jean-Paul Gaudemar, a déclaré qu’il s’agissait d’une première : « C’est pour la première fois que nous allons participer à la gestion d’une maison d’étudiants. Cela nous permettra d’offrir aux étudiants francophones des conditions remarquables et de les faire profiter du climat extraordinaire de la Cité internationale. »

 

La Maison des étudiants de la francophonie ouvrira ses portes en 2020, à l’occasion du Sommet de la Francophonie, prévu à Tunis, et du cinquantième anniversaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

 

Une longue tradition dans la mobilité et l’accueil des étudiants internationaux

Pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et leur enrichissement culturel, l’AUF soutient depuis de nombreuses années la mobilité universitaire des étudiants, comme des enseignants. Elle attribue chaque année des allocations leur permettant de poursuivre une partie de leur formation ou de leur recherche dans d’autres universités. Pour les étudiants, ces mobilités constituent un enrichissement de leur parcours de formation ou de recherche et, pour les universités, une opportunité de contribuer au rapprochement entre les cultures et à l’internationalisation de l’enseignement supérieur.

 

L’AUF : agir pour une francophonie universitaire solidaire engagée dans le développement

Créée il y a près de 60 ans, l’AUF est l’une des plus importantes associations internationales d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche avec 909 membres dans 113 pays, qui représentent plus de 15 millions d’étudiants. Elle est également l’opérateur de la Francophonie pour l’enseignement supérieur et la recherche.

 

Dans le respect de la diversité des cultures et des langues, l’AUF agit pour une francophonie universitaire engagée dans le développement économique, social et culturel des sociétés. Dans le cadre de sa stratégie 2017-2021, elle accompagne les établissements d’enseignement supérieur et de recherche pour relever 3 grands défis : la qualité de la formation, de la recherche et de la gouvernance universitaire ; l’insertion professionnelle et l’employabilité des diplômés ; l’implication dans le développement global des sociétés.

 

Une présence mondiale au plus près de ses établissements membres

Présente dans 40 pays, l’AUF dispose d’un réseau de 60 représentations locales. Ses services centraux se répartissent entre Montréal et Paris. Dix directions régionales pilotent ses actions sur le terrain en Afrique centrale et Grands Lacs, en Afrique de l’Ouest, dans les Amériques, en Asie-Pacifique, dans la Caraïbe, en Europe centrale et orientale, en Europe de l’Ouest, au Maghreb, au Moyen-Orient et dans l’Océan Indien.

 

8 antennes administratives, 36 Campus numériques francophones consacrés au numérique et quatre instituts de la Francophonie consacrés à la formation, la recherche, le conseil et l’expertise complètent ce dispositif régional d’intervention.