Qui sont nos résidents ?

Accueillant près de 12 000 étudiants, sportifs de haut niveau et artistes en 2017-2018, la Cité internationale est le plus important site d’accueil des publics en mobilité internationale en Île-de-France. Ses résidents, issus de 150 pays, sont principalement des étudiants en master (57,2%), inscrits dans des universités et grands établissements…


05/09/2018


 

Découvrez nos infographies (pdf)

 

Les origines des résidents de la Cité internationale

DES CANDIDATS DE PLUS EN PLUS NOMBREUX

En 2017-2018, la Cité internationale a reçu 24 389 candidatures (21 772 en 2016-2017). La tendance générale à la hausse se confirme et reflète la forte pression de la demande de logements étudiants sur le marché immobilier francilien. La Cité internationale est en capacité de répondre favorablement à un candidat sur deux. 

 

UNE DIVERSITÉ QUI FAIT LA RICHESSE DE LA CITÉ INTERNATIONALE

En 2017, 150 pays sont représentés à la Cité internationale. 47,9% des résidents de la Cité internationale sont originaires de pays de l’Union européenne. La part des résidents issus du continent asiatique a toutefois augmenté de 2,3 points (passant de 18,9% à 21,2%).

 

La France est le premier pays représenté à la Cité internationale avec 20,3 % de résidents (1 104) même si le nombre de Français est en légère baisse. La Tunisie est le premier pays d’origine des étudiants accueillis sur le campus. La Chine, après la France, s’impose par le pourcentage et le nombre de ses résidents (311 soit 5,7 %); Viennent ensuite le Maroc (6,5%), les Etats-Unis (6,1%), le Liban (5,7%), l’Inde (4,5%)et le Brésil (4,1%).

 

LE BRASSAGE DES NATIONALITÉS FAVORISE LES ÉCHANGES

Dans chaque maison entre 15 et 69 pays sont représentés. Chaque maison doit accueillir au moins 30 % de résidents d’une autre nationalité que son contingent. Ce principe du brassage des nationalités, propre à la Cité internationale, permet aux résidents de vivre dans un contexte multiculturel et favorise les échanges, conformément aux valeurs fondatrices de la Cité internationale.

La durée de séjour des résidents

LA DURÉE DE SÉJOUR DES RÉSIDENTS À LA CITÉ INTERNATIONALE TEND À SE RÉDUIRE

Afin de permettre au plus grand nombre de candidats étudiants, chercheurs et artistes de vivre à la Cité internationale, le temps de séjour est limité à 10 mois de septembre à juin. La durée totale du séjour ne peut excéder 30 mois. L’admission des chercheurs et des artistes est prononcée de date à date pour une durée qui ne peut excéder 24 mois.

 

Depuis quelques années, la durée de séjour des résidents à la Cité internationale tend à  se réduire. La grande majorité effectue des séjours compris entre 6 et 12 mois (57,1 % en  2017). 19,1%  d’entre eux ont effectué un séjour de  plus de 12 mois alors qu’ils étaient 27,5 % en 2013.

 

Plusieurs paramètres expliquent cette évolution. Les cursus ont été semestrialisés. Ils sont entrecoupés de stages et s’effectuent parfois pour partie dans des pays étrangers. Les étudiants en mobilité « Erasmus » ont augmenté de 53 % en 5 ans. Enfin, 25,6 % des chercheurs viennent pour un séjour inférieur à 6 mois, 52,2 % d’entre eux pour un séjour entre 6 et 12 mois, et 22,2 % pour un séjour supérieur à 12 mois.

 

Les profils des résidents et leurs niveaux d’études

LES ÉTUDIANTS SONT LES PLUS REPRÉSENTÉS À LA CITÉ INTERNATIONALE

La population de la Cité internationale est à majorité étudiante. En 2017, ils représentent 92  % des résidents. Les chercheurs sont représentés à hauteur de 7,8  %. Leur part tend a légèrement baissé en  2017. Cette tendance devrait toutefois s’inverser dans les années à venir avec l’ouverture de deux résidences dédiées aux chercheurs : la Fondation Victor Lyon rénovée inaugurée en septembre 2017 et la résidence Julie Victoire Daubié qui ouvrira en septembre 2018. Ces deux nouvelles maisons permettent de diversifier l’offre de logement de la Cité internationale.

 

DES POPULATIONS JEUNES ET UNE REPRÉSENTATION ÉQUILIBRÉE DES SEXES

La moyenne d’âge des résidents de la Cité internationale est de 25,5 ans. La répartition entre les femmes et les hommes est plutôt équilibrée : 49,7% de femmes et 50,3% d’hommes. Depuis 5 ans, le nombre de femmes tend toutefois a légèrement augmenté.

 

DES ÉTUDIANTS EN MASTER POUR LA GRANDE MAJORITÉ

La Cité internationale compte une grande majorité d’étudiants en master (57,2%). En ce qui concerne les chercheurs, leur nombre en légère baisse est compensé par la hausse du nombre de doctorants (+2,5 points entre 2016 et 2017). 

 

Les filières suivies et la répartition dans les universités et écoles

LES SCIENCES DOMINENT NETTEMENT LES AUTRES FILIÈRES

À la Cité internationale, les sciences dominent nette-ment les autres filières en nombre de résidents et en pourcentage :

→ trois maisons d’écoles sont implantées sur le campus. Leurs formations sont regroupées autour des nouvelles technologies dans les domaines de  l’ingénierie, l’agro-alimentaire, le  développe-ment durable et les risques environnementaux ;

→ des conventions de partenariat ont été signées avec des universités scientifiques, notamment avec l’université Pierre et Marie Curie et l’université Paris Descartes, avec des institutions de recherche telles que l’institut Pasteur et l’institut Curie ainsi qu’avec un grand nombre d’écoles d’ingénieurs.

 

LES UNIVERSITÉS RESTENT LARGEMENT PRÉPONDÉRANTES

Avec 42,5  % des résidents inscrits, les universités restent largement prépondérantes. 21,7  % des rési-dents sont inscrits à l’université Paris 6 (Pierre et Marie Curie) et 17,6  % à l’université Paris 1 (Panthéon- Sorbonne). Viennent ensuite les résidents inscrits dans les grands établissements tels que Sciences Po, l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), l’Observatoire de Paris ou l’École nationale des Chartes.

 

Les ressources des résidents

La principale source de financement des résidents de la Cité internationale est l’aide familiale pour 37,6 % d’entre eux. Cette participation de la famille est généralement complétée par d’autres sources de financement : bourses, salaire, emprunt, etc. En France, près d’un étudiant sur deux déclare travailler pendant ces études (46%), et 85% indiquent que leur famille contribue à leur budget.

45,1% des étudiants à la Cité internationale (hors chercheurs et artistes) bénéficient de bourses, soit 36 % de la population globale. Depuis 2011, la Cité internationale a attribuée 404 bourses.

 

Les logements à la Cité internationale

QUELLES SONT LES OFFRES DE LOGEMENT ?

 

La Cité internationale offre plus 6 000  logements dans Paris, dont 5 545 étaient ouverts à la location en 2017. Les logements proposés sont majoritairement des chambres individuelles équipées de douches et sani-taires. La typologie des hébergements proposés reste toutefois très variée, allant jusqu’au T5 meublé. 

 

DES COÛTS DE LOGEMENT INFÉRIEURS À LA MOYENNE PARISIENNE

Le loyer moyen pratiqué dans les  maisons est de 565  euros. Il inclut la mise à disposition d’un logement meublé, l’ensemble des charges et des services (eau, électricité, chauffage, assurance locative et connexion internet) mais aussi des prestations de ménage et de sécurité. Les résidents ne sont par ailleurs pas soumis au paiement des impôts locaux. Ces coûts sont inférieurs à la moyenne parisienne. L’UNEF estime que le coût mensuel moyen du logement à Paris est de  824  € pour l’année 2017. À ces loyers s’ajoutent les frais d’assurance, les charges d’eau, de chauffage, d’électricité, d’abonnement Internet, les impôts locaux et parfois les commissions d’agence et frais d’ameublement.

 

Découvrez nos infographies (pdf)