120 rosiers « Chantal Baudron » embellissent désormais le parc de la Cité internationale

Grâce à la générosité de Chantal BAUDRON, ancienne résidente de la Cité internationale, 120 nouveaux rosiers ont trouvé une place idéale dans le parc de la Cité internationale. Plantés au mois de mars pour fêter le printemps, les rosiers s’épanouissent déjà vigoureusement… 

15/05/2017


par Oana Besnea


rosiers-chantal-beaudron-cite-internationale - featured

Chantal Baudron, ancienne résidente, fait un don exceptionnel de 120 rosiers qui portent son nom

Cent-vingt rosiers « Chantal Baudron » vont bientôt embaumer le jardin à proximité de la Fondation Deutsch de la Meurthe. Leur plantation a permis d’embellir le jardin (les iris vieillissaient) entourant le pavillon central de l’emblématique Fondation Deutsch de la Meurthe.

 

Très parfumé, chaque rosier « Generosa Chantal Baudron » présente des fleurs de taille moyenne qui s’ouvrent en quartiers à la façon d’une pivoine aux feuilles dentelées de juin à novembre. Portée par un feuillage vert bronze, sain et résistant, la rose arbore des fleurs généreuses et rebondies, parfumées.

 

Attachée à la qualité paysagère de son ancien campus, Chantal BAUDRON a déjà soutenu plusieurs projets de mise en valeur du parc. Les 120 rosiers constituent un nouveau soutien, exceptionnel, de Chantal BAUDRON, ancienne résidente de la Cité internationale.

 

Recruteuse de talents, présidente-fondatrice de son entreprise Chantal Baudron sas, elle est aussi passionnée de jardins et de roses. Elle a inspiré le spécialiste de roses anciennes et hybrideur Jean-Pierre Guillot qui a créé un rosier pour elle.

 

Autre projet paysager à venir

La Cité, qui est très attentive à maintenir la qualité de son parc paysager, prévoit également prochainement la réfection du parterre de broderies de buis façon grand siècle qui marque sa Cour d’Honneur depuis les années 30. 

Malgré l’attention des jardiniers, la Pyrale de buis a envahi les plantations. Ce problème généralisé en Europe place le Parterre de buis de 500m² en grand péril et une restauration complète s’avère nécessaire. Ce projet sera possible grâce au soutien de mécènes.