Jirohashi SATSUMA


14/06/2010


Descendant d’une famille japonaise qui avait fait fortune dans le commerce textile, Jirohachi SATSUMA fut parfois surnommé le « Baron SATSUMA » ou le « ROCKEFELLER asiatique ». Il se distingua pour son cosmopolitisme, qui l’amena à séjourner à Londres comme à Paris, et par son goût des arts et des belles lettres.

Son destin rencontra celui de la Cité internationale en 1927, lorsqu’il s’engagea à financer une maison pour le Japon. Transposition contemporaine et collective des traditions architecturales japonaises, le bâtiment se distingue notamment par son jardin extérieur et ses peintures monumentales de FOUJITA qui, par leurs thèmes comme leur par technique, incarnent par excellence la rencontre de l’Orient et de l’Occident. Le bâtiment, qui coûta 8 millions de francs, fut entièrement financé par la fortune personnelle de SATSUMA.

Récompensé à deux reprises par la Légion d’Honneur, SATSUMA a, comme d’autres mécènes de la Cité internationale, donné son nom à l’un des salons de la Maison Internationale, où des événements peuvent être organisés grâce aux prestations du service Colloques et Congrès.

B.R.

En savoir plus :
Mini-site de la Maison du Japon
Soutenir la Cité internationale