L’aménagement du parc

La Cité de demain verra son parc requalifié et amplifié, dans le respect de ses qualités paysagères et architecturales et dans le souci des usages et de l’amélioration du cadre de vie. 

Un grand projet urbain et paysager pour un campus d’exception

En avril 2013, la Cité Internationale est entrée dans une nouvelle ère de son histoire. Avec la signature de la convention tripartite, la Ville de Paris, la Chancellerie des Universités et la Cité Internationale ont approuvé les grandes orientations du plan d’aménagement de la Cité, et désigné cette dernière maître d’ouvrage de l’opération d’aménagement.

Cette signature permet la réalisation d’un grand projet urbain : la construction prochaine de près de 1 800 nouveaux logements étudiants et chercheurs, mais aussi l’amplification et la requalification du parc de la Cité Internationale pour mettre en valeur sa structure paysagère et en dynamiser et rééquilibrer les usages. Avec ses 34 hectares, le parc est un espace de respiration dans la ville dense.

Ce projet vient parachever l’œuvre de la Cité, qui n’avait plus connu d’accroissement de sa capacité d’accueil depuis 1969. Mais ses objectifs ambitieux vont au-delà de la seule question de l’accroissement de l’offre d’hébergement puisqu’il cherche à maintenir, voire à amplifier ce qui fait la spécificité du site : permettre aux étudiants et chercheurs hébergés à la Cité, mais aussi aux Parisiens et visiteurs occasionnels, de bénéficier de lieux propices au travail et aux rencontres, dans un cadre paysager et architectural d’exception, à la hauteur du prestige de Paris et de ses universités.

Bruno Fortier : le maître d’œuvre du projet d’aménagement

Le Plan-guide (réalisé par EXP architectes), validé par tous les partenaires de la Cité en avril 2013, a servi de cadre à la consultation lancée fin juin 2013, en vue de confier à une équipe pluridisciplinaire deux principales missions : la maîtrise d’œuvre paysagère, urbaine et architecturale de l’opération d’aménagement du site, ainsi que la coordination architecturale des nouveaux programmes de logements.

A l’issue d’un appel d’offre restreint européen auquel ont participé plusieurs architectes de renom, c’est le groupement Bruno Fortier / TN+ qui a été désigné par la Cité Internationale comme maître d’œuvre de l’opération.

Les grandes orientations du groupement Bruno Fortier / TN+

Avec ses 34 hectares, le parc est un espace de respiration dans la ville dense. Son tracé historique et ses allées piétonnes sont requalifiés.

 

La construction d’un pont au-dessus de l’avenue David-Weill, l’amélioration de la traversée des aqueducs et l’intégration au parc d’une emprise affectée à la Mairie de Paris permettront de réunifier et d’amplifier les parcs Est et Ouest.

 

Le parc retrouvera son ambiance de forêt côté Est et de bosquets côté Ouest. La palette végétale sera enrichie avec la plantation d’arbres, de nouvelles strates arbustives et herbacées.

 

La gestion des eaux est une priorité avec la création de jardins de pluie dans les parcs Est et Ouest. Ces nouvelles zones humides seront particulièrement favorables à la biodiversité et participeront aux continuums écologiques de la Ville de Paris.

 

Le long de la lisière Sud du parc, se développera une frange paysagère accompagnée d’un dispositif de protection acoustique. L’objectif est de réduire les nuisances visuelles du boulevard périphérique et de diminuer de moitié l’impact sonore de celui-ci.