La Fondation suisse rénovée offre des conditions de logement modernes à ses résidents

Le 1er octobre dernier, la Fondation suisse a réouvert ses portes après 8 mois de fermeture complète pour rénovation. Ce joyau architectural conçu par Le Corbusier et Pierre Jeanneret est l’une des réalisations les plus marquantes de la Cité internationale universitaire de Paris dans l’entre-deux guerres.

Grâce au soutien financier du Secrétariat d’Etat suisse à la Formation, à la Recherche et à l’Innovation ainsi que du mécénat de la Fondation Ernst Göhner et de Rolex, la Fondation suisse a pu entreprendre des travaux de réaménagement des sanitaires des chambres et des cuisines d’étages, modernisant ainsi les conditions d’accueil des résidents.

18/12/2018


par Oana Besnea


Offrir aux résidents des logements modernes tout en respectant le caractère historique du lieu

Construite entre 1931 et 1933 par les architectes Le Corbusier et Pierre Jeanneret, la Fondation suisse est à la fois une résidence pour étudiants et un joyau architectural classé Monument historique depuis le 16 décembre 1986.

 

Si les logements ont été conçus pour obéir à la fonction de « cellule » adaptée à tous, au fil du temps les besoins des résidents ont évolué. La question d’une rénovation approfondie des chambres a été plusieurs fois mise à l’étude puis temporairement écartée face au caractère urgent d’autres travaux à entreprendre (mises aux normes de construction et d’hygiène, remise en état de l’étanchéité du toit-terrasse et des pavés de verre dans la cage d’escalier, etc.).

 

Dès la fin de l’année 2015, une réflexion est menée auprès des résidents. Il ressort de ces enquêtes l’absence d’une véritable salle commune (les résidents doivent partager le Salon courbe avec les visiteurs qui viennent admirer la fresque murale de Le Corbusier), des cuisines trop étroites et la demande de WC privatifs.

 

En 2016, la Fondation suisse obtient l’aval de son Conseil d’Administration et présente le projet à la Fondation Le Corbusier et à la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Cette dernière autorise les travaux fin 2016.

 

C’est en 2018 que l’administration de la maison lance des travaux pour l’aménagement des espaces dédiés aux résidents. La conduite de la maîtrise d’œuvre est confiée à Alexandre Kabok, architecte conseil de la Fondation suisse. Des WC privatifs sont installés dans chaque chambre, libérant l’espace des anciennes toilettes d’étage pour permettre l’agrandissement des futures cuisines collectives. Les travaux, qui ont démarré en février 2018, ont entraîné la fermeture complète de la Fondation suisse pendant 8 mois.

 

Grâce au réaménagement de l’espace, les résidents accueillis dans la maison depuis octobre 2018 bénéficient d’un confort supplémentaire des chambres et des espaces communs.