CITEO et la Ville de Paris : partenaires de la Cité internationale pour une meilleure gestion des déchets

La Cité internationale vient de franchir une nouvelle étape pour optimiser la gestion de ses déchets. Un partenariat avec la Ville de Paris et CITEO, signé en décembre 2017 dans le cadre l’opération « Vous triez nous recyclons », permet de renforcer le dispositif de tri dans les maisons et dans le parc.

Le projet vise à rapprocher les dispositifs de tri des lieux de consommation, à changer les comportements et à installer de nouveaux points de tri plus simples et plus visibles au sein du campus. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie éco campus que la Cité internationale a lancé dès 2009 pour réduire son impact sur l’environnement.

07/12/2018


par Oana Besnea


Optimiser le tri des déchets grâce à l’expertise de CITEO

Avec plus de 12 000 étudiants et chercheurs du monde entier accueillis chaque année sur le campus et des services ouverts au public, la Cité internationale fonctionne comme une petite ville. Avec un parc de 34 hectares et des usagers très divers, les enjeux sont considérables.

 

Dans certaines maisons en phase de test, la Cité internationale a mis en place, avec le concours de CITEO et de la Ville de Paris, un dispositif de collecte des emballages ménagers. L’achat de 77 chariots bi-flux et 105 grandes poubelles financé par CITEO ont permis de faciliter le tri. À titre expérimental, 154 petites poubelles ont été déployés dans les chambres de deux maisons afin de favoriser le tri en amont. Une évaluation quantitative et qualitative du tri dans les deux maisons a été effectuée. L’étude des contenus des poubelles permettra à moyen terme de mieux sensibiliser nos publics. Des composteurs ont par ailleurs été mis en place dans certaines maisons.

 

Dans le parc, 75 abris-bacs de recyclage seront prochainement installés. Situés à des points stratégiques, ils sont destinés à recueillir les emballages recyclables (dont les bouteilles plastiques), les bouteilles et les déchets non recyclables. Ces nouveaux points de tri favoriseront la collecte et permettront de capter une grande part de la consommation nomade.

 

Démarré en octobre 2017, le projet expérimental a eu pour résultat une nette progression du tri des déchets dans les maisons et dans le parc. Grâce à une communication plus adaptée (des affiches plus visibles, des textes plus clairs et des images plus parlantes), les résidents ont commencé à mieux recycler, tout en exprimant leur volonté de transformer leurs déchets organiques en compost. Des bacs de compost ont été installés dans les jardins de certaines maisons afin de répondre à ce besoin.

 

La Cité internationale s’est révélé un excellent terrain d’expérimentation pour ce projet mené en partenariat avec CITEO :

 

« La diversité des infrastructures de la Cité internationale (logements, restaurant universitaire, stade, parc…) et le renouvellement de ses résidents en fait un formidable terrain d’expérimentation pour CITEO, dont l’objectif est la mise en place du tri sélectif des déchets. Grâce à ce partenariat riche et ambitieux, nous mettons en place le tri sur les différents lieux du campus et nous pouvons mieux comprendre les comportements des millenials. Objectifs : développer le geste de tri des résidents. Ces enseignements permettront d’essaimer ces bonnes pratiques à d’autres campus, » affirme Jean HORNAIN, Directeur général de CITEO.

 

Prévenir en formant des ambassadeurs du tri

Afin d’influencer les comportements de tri à long terme, CITEO et la Ville de Paris ont mené des actions de sensibilisation au sein de la Cité internationale. Le personnel prestataire de nettoyage, les ouvriers d’entretien, les contrôleurs et les gardiens des stades de football de rugby ont été formés pour mieux sensibiliser et accompagner nos résidents.

 

Au total, 93 salariés et prestataires ont bénéficié de cette formation. Ils sont devenus des ambassadeurs du tri et de la prévention des déchets et donc des relais importants de sensibilisation auprès des étudiants et chercheurs qui vivent sur le campus.

 

La Cité internationale, un formidable terrain d’expérimentation

La Cité internationale s’est montrée précurseur à chaque période de son histoire Elle n’est pas seulement un lieu d’hébergement et de vie pour des résidents du monde entier. Laboratoire d’idées, elle a vocation à être un lieu où se réfléchissent des solutions aux enjeux contemporains.

 

Depuis 10 ans et sa stratégie éco campus, elle est un acteur de changement qui agit au quotidien pour un monde durable. Le plan d’action adopté comporte 3 axes : protéger et valoriser la biodiversité, renforcer l’efficacité énergétique, optimiser la gestion du tri et consommer durable. Avec une ambition, devenir d’ici 2025 un campus aux standards internationaux, innovant et exemplaire sur le plan du développement durable.

 

Le campus est un formidable terrain d’expérimentation en matière environnementale. Les résidents du campus sont très actifs dans le domaine de l’environnement et la Cité internationale soutient leurs initiatives. C’est grâce à son Fonds des Initiatives Résidentes qu’elle a accompagné la création de Jardin du Monde, jardin partagé bio géré par des résidents ou de CitéSouk, un projet de ressourcerie qui permet d’offrir une seconde vie aux objets abandonnés par les anciens résidents. Autre exemple, le 4 décembre dernier, des bacs ont été installés devant la Fondation de Monaco pour que les résidents de la maison puissent commencer une activité de permaculture.

 

La Cité internationale est convaincue de la nécessité d’impliquer dans sa démarche environnementale l’ensemble des acteurs concernés. C’est grâce à des partenaires comme CITEO que le campus parviendra à atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixés en faveur de la protection de la planète.