#CITE2025 : Inauguration de la Maison de l’Île-de-France

Inaugurée le 19 septembre dernier en présence de Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Île-de-France, de Gilles PECOUT, Recteur de la région académique Ile-de-France, Recteur de l’académie de Paris, Chancelier des universités de Paris et de Marcel POCHARD, Président de la Cité internationale, la Maison de l’Île-de-France est la première concrétisation du grand projet de développement du campus et un symbole d’exemplarité environnementale.

 

 

La Maison de l’Île-de-France : un projet emblématique

Première maison construite à la Cité internationale universitaire de Paris depuis 1969, la Maison de l’Île-de-France, qui s’implante au Sud du parc, le long du boulevard périphérique, est la première concrétisation du grand projet de développement du campus. Pendant la cérémonie d’inauguration qui a eu lieu dans la salle de conférences de la Maison de l’Île de France, le Président de la Cité internationale, Marcel Pochard, a rappelé le caractère historique de l’ouverture de cette nouvelle maison : « Nous vivons l’une des plus belles périodes de l’histoire de la Cité internationale. Nos capacités d’accueil s’accroissent ; de l’ordre de 30% soit 1 800 nouveaux logements d’ici 2020. De nouveaux pays nous rejoignent et se dotent de leur propre maison. C’est la manifestation éclatante de notre attractivité inentamée, 90 ans après l’arrivée des premières maisons et des premiers pays, et de la pertinence de notre modèle. »

La cérémonie a été ouverte par un mot d’accueil de Francesco Torrisi, Directeur de la Maison : « Cette Maison fait de la Cité internationale non seulement un campus de référence pour les étudiants et les chercheurs internationaux, mais aussi un acteur-leader de l’innovation. Elle contribue à ancrer la Cité internationale dans ses origines, grâce au brassage des cultures qu’elle perpétue, et participe également à l’orienter vers l’avenir. Bien plus que de nouveaux logements, elle symbolise l’immersion de la Cité dans un futur respectueux de l’environnement. »

Présente à cet événement, la Présidente de la Région Île de France, Valérie Pécresse, a tenu à souligner les raisons pour lesquelles la Région a retenu la Cité internationale pour la construction de cette maison : « Le rayonnement de la Cité est mondial et il me semblait que c’était le bon écrin pour accueillir un bâtiment qui est exceptionnel et qui symbolise l’accueil international que nous voulons pour tous les étudiants avec lesquels la Région est en partenariat et particulièrement les étudiants de la Francophonie. ».  Ses propos ont été fortement soutenus par le Recteur  de la région académique Ile-de-France, Recteur de l’académie de Paris, Chancelier des universités de Paris, Gilles Pécout  : « Cette maison participe, comme d’autres, au rôle des universités, à leur attractivité en Île de France, largement soutenue par l’Etat. »

 

Financée entièrement par la Région, également maître d’ouvrage, pour un montant de 21 640 000 euros et conçue par ANMA – Agence Nicolas Michelin & Associés en partenariat avec le bureau d’études DEERNS et avec le soutien de l’ADEME, elle répond à un objectif environnemental ZEN : Zéro Energie.

 

Un bâtiment pionnier

La Maison de l’Île-de-France est le premier bâtiment d’habitation collective à énergie positive de source 100% solaire avec un système de stockage thermique inter-saisonnier d’une telle dimension réalisée en France : deux réservoirs thermiques de 78m3 chacun. La Maison de l’Île-de-France est le résultat d’une volonté commune d’investir dans un avenir technologique écologique en faveur des énergies renouvelables et de l’autonomie énergétique. En accord avec les orientations régionales et le Plan Climat de la Ville de Paris, elle vise l’exemplarité environnementale grâce à des dispositifs techniques innovants. Elle permet également de réaffirmer les ambitions écologiques de la Cité internationale conçue comme une « cité-jardin » dans un parc de 34 hectares en gestion écoresponsable.

 

Attirer les étudiants et chercheurs internationaux à Paris

La Maison de l’Île-de-France contribue à augmenter l’offre de logements étudiants de la Cité internationale. Elle offre 142 chambres complétées par un important programme de locaux collectifs. Elle répond à la volonté commune de la Région Île-de-France et de la Cité internationale universitaire de Paris de participer activement à l’attractivité internationale du territoire et des universités franciliennes dans un contexte mondial de forte concurrence pour attirer les étudiants et les chercheurs en mobilité.

La Maison de l’Île-de-France participe également à la poursuite du projet humaniste de la Cité internationale. Début septembre, elle a accueilli ses premiers résidents. Les 142 chambres sont actuellement occupées par des étudiants et des chercheurs issus de 24 pays. Comme toutes les maisons du campus, la Maison de l’Île-de-France respecte la règle du brassage des nationalités inscrite dans les statuts de la Cité internationale qui encourage et favorise les échanges d’étudiants de nationalités différentes entre les maisons. S’ajoute à la diversité culturelle, une réelle diversité au niveau des disciplines : le numérique, le développement économique, la protection du patrimoine, le développement durable… qui sont les sujets relatifs aux accords de coopération de la Région Île-de-France.

 

Avec cette nouvelle maison et son projet de développement #Cité2025, la Cité internationale s’adapte aux attentes des étudiants internationaux du XXIe siècle en modernisant ses infrastructures et ses services d’ici 2025, soit un siècle après sa création. Le projet de développement repose sur une ambition forte : faire de la Cité internationale un campus innovant de référence pour les étudiants et les chercheurs internationaux.

 

Découvrez les photos de l’événement (Google Photos)