Festival « Jardins du monde en mouvement » : 5 créations éphémères lauréates

Le jury du concours « Jardins du monde en mouvement », organisé pour la 3e année consécutive par la Cité internationale universitaire de Paris avec le soutien en mécénat de la Caisse des Dépôts, a sélectionné 5 lauréats parmi 16 projets présentés. 


28/03/2019


 

Les gagnants ont remporté 8 000 € chacun et la possibilité de réaliser leur projet à la Cité internationale universitaire de Paris. Les 5 jardins éphémères seront exposés du 15 mai au 4 novembre 2019. Imaginées sur le thème de la nature en ville et prenant en compte les enjeux du développement durable, ces créations éphémères in situ respectent trois conditions :

 

• dialoguer avec les architectures de la Cité internationale en s’intégrant harmonieusement dans les jardins ;

• valoriser l’identité culturelle de la maison et de la Cité internationale ;

• prendre en compte au moins une dimension du développement durable : matériaux biosourcés, récupération des eaux pluviales, niches écologiques, partage des ressources, comportements écoresponsables.

 

Le festival « Jardins du monde en mouvement » permet à la Cité internationale de révéler l’imaginaire foisonnant de créateurs aux univers variés.

 

Un projet créatif, engagé et éphémère

 

La Cité internationale fait le choix de la création contemporaine pour accompagner son projet de transformation historique Cité2025. Avec ses 40 maisons, érigées dans un parc paysager de 34 hectares, arborant les couleurs de la diversité de ses résidents de 150 nationalités différentes, la Cité internationale dispose d’un environnement propice à la création et au renouvellement des regards.

 

La Cité internationale ne cesse de s’ouvrir à de nouvelles expériences pour proposer à son public des créations contemporaines, originales, étonnantes. À travers le festival « Jardins du monde en mouvement », soutenu par le mécénat de la Caisse des Dépôts, la Cité internationale offre aux jeunes talents l’opportunité de s’approprier un espace paysager, et de le doter d’un projet créatif, engagé et éphémère.

 

Les cinq créations éphémères

 

Écoute, le vent

Aux abords du Collège Franco-britannique, un jardin sonore, organisé autour d’une harpe éolienne, nous invite à écouter, deviner et ressentir les sons produits par le vent.

 

© Mathilde Métral

 

Horizons 360°

Sur le mail planté du parc est, un jardin cinétique de cannes de bambou modifie notre vision de l’horizon. Il laisse apparaître « un monde blanc » symbole de la paix qui doit inspirer les relations futures de l’Homme avec son environnement.

 

© Amélie Blachot

 

La forêt-jardin

Au cœur d’un massif de pin du parc est, cet échantillon de forêt-jardin, structuré autour de passerelles d’observation, nous invite à nous interroger sur les modes de productions dans leur rapport à l’environnement et au paysage.

 

© L’Atelier de l’ours

 

Entre hier et demain, l’ascension des plantes

A la maison internationale AgroParisTech, un jardin expérimentant les techniques de jardinage de demain, transforme l’image de l’agriculture traditionnelle renvoyée par la statue d’entrée. Un lien se crée entre Hier et Demain, le Classique et le moderne.

 

© L’Association Les Amis Recycleurs

 

Plastisphère

Face à la Maison internationale, un œuf scindé en deux parties, symbolisant la vie et les déchets plastiques, nous alerte sur la pollution croissante des océans et des littoraux. Cette œuvre évolutive dénonce l’impact de l’Homme sur son milieu naturel.

 


© Pierre-Emmanuel Guyader et Marion Normand