Deux fresques du graffeur El Seed à la Maison de la Tunisie


13/06/2014


© Akram Belaid

Le street art à la Cité internationale

Ce graffeur international s’est imposé dans le milieu du street art par sa pratique du Calligraffiti, combinaison de la calligraphie en langue arabe et de la pratique du graff et du street art. El Seed a été sélectionné par la Maison de la Tunisie, dans le cadre du partenariat avec l’Association de Promotion des Arts Plastiques et Urbains Contemporains (APAPUC) signé en avril 2013. Une très belle initiative qui permet de développer et d’embellir la façade tout en invoquant la culture tunisienne. En effet, les Calligraffitis réalisés sur les deux murs reprennent des extraits du poème « La Volonté de vivre » du poète tunisien Abou el Kacem Chebbi :

وأعْلِــنَ فــي الكـون : أنّ الطمـوحَ لهيـــبُ الحيــاةِ، ورُوحُ الظفَــرْ
إذا طمحـــتْ للحيـــاةِ النفــوسُ فــلا بــدّ أنْ يســتجيبَ القــدر
« L’ambition est la flamme de la vie et l’essence de la fortune
si les êtres aspirent à la vie, le destin ne peut qu’obéir »

COM_Maison-de-la-Tunisie-Cite-internationale-universitaire_fresque_HH-006-bd   COM_Maison-de-la-Tunisie-Cite-internationale-universitaire_fresque_Akram-Belaid-bd


Pour la Maison de la Tunisie et son directeur, Imed Frikha, cette œuvre est la marque de l’esprit d’ouverture, de solidarité et d’entraide qui caractérise la Cité internationale. Artiste franco-tunisien, El Seed s’attache en effet à tisser des ponts entre Orient et Occident. Il est connu notamment pour son travail au Quatar (52 murs de graffs en plein cœur de Doha), à Gabes en Tunisie (fresque du minaret de la mosquée) ainsi qu’à Paris sur la façade de la Tour 13.