CitéScope

Festival de musique contemporaine 2018

Du au
Cité internationale

L’Association des Compositeurs Iraniens de la Musique Contemporaine (ACIMC) vous présente la première édition de son festival de musique contemporaine.

La première partie du festival est consacré aux répertoires allemands, français, iraniens et italiens. Ensemble KNM de Berlin, Ensemble Alternance de Paris et Sonar Trio de Lecce sont invités à interpréter les œuvres des jeunes compositeurs et des compositeurs plus établis.
Au cours du festival, 11 créations de musique de chambre, commandes d’ACIMC, seront réalisées par les ensembles européens.

La deuxième partie du festival propose une table ronde autour de la scène de la musique contemporaine en Iran. Des chercheurs et des musiciens partageront avec le public leurs points de vue esthétique, historique et sociologique concernant émergence d’une nouvelle génération de compositeurs engagés sur la scène artistique du pays.

La dernière partie de cette manifestation offre un programme pédagogique aux jeunes compositeurs qui vivent et travaillent en Iran et France.
Suite à un appel, seize compositeurs sont sélectionnés par un comité de lecture international. Au sein du festival ces compositeurs auront l’opportunité de présenter de nouvelles pièces qui seront montées, commentées et enregistrées par Ensemble Alternance, Trio Sonar et Ensemble KNM Berlin.
A cette occasion Jean-Luc Hervé, le professeur du conservatoire Boulogne Billancourt, dirigera des ateliers de composition qui permettront aux compositeurs en résidence, de perfectionner leurs travaux.

Programme

Vendredi 16 novembre | Maison de Norvège
18h : Ensemble Alternance
20h : Sonar Trio

Samedi 17 novembre | Fondation Deutsch de la Meurthe
17h30 : KNM Ensemble Berlin
19h : Table ronde
20h : Ensemble Alternance

Dimanche 18 novembre | Collège Franco-Britannique
16h30 : Sonar Trio
19h : KNM Ensemble Berlin
 

Le Festival de la musique contemporaine d’ACIMC est organisé en partenariat avec la Cité internationale universitaire de Paris, et grâce aux soutiens de la Fondation de Musique Ernst von Siemens et la Fondation Francis et Mica Salabert.