CitéScope

Des contes de vents

Le
Collège Franco-Britannique

Des contes de vents  est né de l’invitation des compositeurs Iradj SAHBAÏ et Alireza FARHANG, suite à la création musicale Elégie-Mémoire pour flûte en sol d’Iradj SAHBAÏ, en décembre 2016 à Paris.
Ce concert est né d’un désir de promouvoir la musique contemporaine et plus particulièrement celle des compositeurs iraniens en France ainsi que le répertoire pour flûte seule du XXe siècle.

Avec la complicité de Blandine LAIGNEL, danse et récit s’immiscent dans ce programme afin d’enrichir la palette d’expression du son et du souffle dans l’intime conviction de servir au mieux les états d’âmes de l’être humain au travers de la musique.

BIOGRAPHIES

Blandine Laignel
Elle commence la danse classique dès son plus jeune âge. A 17 ans elle bifurque radicalement vers la danse contemporaine et se forme en cours open à Paris. Elle intègre l’Ecole Claude Mathieu afin de se former au jeu d’acteur pendant trois ans.
Elle est ensuite sélectionnée pour la classe interprètes-danseurs du CNDC mais choisit de revenir à Paris afin de poursuivre un chemin d’éclectisme et de rencontres. Elle intègre en 2012 la Cie Pietragalla en tant que soliste pour Les Chaises ? d’après la pièce de E. Ionesco. Elle rencontre peu de tant après Catherine Divèrres, se plonge dans la démarche de cette chorégraphe et a l’opportunité de rejoindre la compagnie pour des remplacements de dernière minute.
En 2014, elle est danseuse butô dans Kinship au Théâtre de Paris, dont la direction artistique est assurée par Isabelle Adjani. Elle s’envole ensuite vers la Chine et passe 8 mois dans une école de kung fu shaolin. 
Depuis son retour elle a effectué la mise en scène de Oh les beaux jours de Samuel Beckett, et de Stimulant amer et nécessaire d’Ernesto Caballero, qui fut présenté au Festival d’Avignon off en 2017. Elle travaille actuellement un duo sur les Cantates de Bach avec la musicienne Vanessa Moubarak.

Flûtiste et chanteuse lyrique, Vanessa Moubarak se produit depuis quelques années dans de nombreux festivals à travers l’Europe et participe activement à la création musicale  notamment au sein de l’ensemble instrumental Abstraï où la poésie, la vidéo et l’électronique se mêlent à la musique…
Elle est engagée en tant qu’artiste lyrique au sein de l’ensemble Athénaïs, dirigé par L. Pottier et se produit dans divers festivals de musique ancienne (Festival Marin Marais, Eglise des Billettes…).
En 2011, elle enregistre avec l’ensemble son premier disque paru chez Bayard Musique et salué par la critique (Diapason magazine et Classica…). En 2010, le Théâtre Antoine à Paris lui ouvre ses portes pour une adaptation de La Vie Parisienne, mise en scène par A. Sachs et nominée aux Molières la même année. La pièce connut un immense succès et y fut reprise en 2011, et au Théâtre de Paris en 2012. L’année suivante, elle est de nouveau engagée par A. Sachs dans Tout Offenbach Ou Presque au Théâtre de Paris.
En 2014, elle collabore avec le Théâtre de Paris sur La Contrebasse de Süskind interprétée par C. Cornillac. En 2015, elle participe à un projet musical France-Japon avec un premier concert à l’UNESCO dans le cadre des rencontres culturelles Kyoto-Paris avec à la clé une tournée à venir au Japon. 
En 2016, création de l’œuvre Elégie-Mémoire pour flûte en sol d’Iradj Sahbaï à Paris. Sous la direction musicale de P. Peyrieras, elle effectue plusieurs enregistrements et captations vidéos dans le cadre de différents projets en duo, trio ou formation orchestrale (disques, musique pour les musées, musique de théâtre…).
En décembre 2017, elle participe à une tournée musicale en Chine et à Taïwan sous la direction du chef d’orchestre Marc Hajjar.
Actuellement, elle est en création avec la danseuse-comédienne Blandine Laignel sur l’œuvre de  J-S Bach.
Suite à sa rencontre déterminante avec une praticienne ostéopathe, elle prend conscience de son désir de se former, parallèlement à sa pratique artistique, à cette discipline. En musique tout comme en ostéopathie, le corps est au cœur de ces deux arts. Etre à son écoute et en prendre soin est une réalité commune aux musiciens, danseurs, peintres, comédiens…